"Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement." Xavier Tartacover

Les dernières actualités du Cercle Potemkine, club d'échecs de Levallois.

Le 21/03/2018 à 22:41

Auteur : Hugo

Ecrire/lire Commentaires(0)

Nationale 3

N3 une victoire en point d'orgue pour conclure une saison difficile...

Nous avons joué ce we une double ronde finale de N3, pour des raisons qui m'échappent, la saison de N3 se déroule sur 6 mois.

Nous jouions Samedi contre Issy, avec 2 forfaits et un handicap d'élo compris entre 100 et ... 660 points...

Aurélien et Karim ont réussi la performance d'annuler, pour les autres, l'obstacle était trop haut, 0-6 donc.

 

La tâche était plus accessible le dimanche, où nous nous déplacions chez nos voisins Neuilléens, derniers du groupe, mais qui souhaitaient sans doute ardemment nous vaincre pour ne pas terminer l'année Fanny.

A la pesée, Karim, Aurélien, Thomas et Bruno aux 4 premiers échiquiers faisaient face à des adversaires sensiblement mieux classés, c'était l'inverse pour Pierre et Mathieu au 7 et au 8. Les autres rencontres (Georges et moi) étaient plus équilibrées (-40 et - 70 points)

Karim, manifestement pas dans le coup, fut vaincu rapidement par le joueur le mieux classé de notre groupe, sans avoir pu défendre ses chances. Après 1 h de jeu, nous étions donc menés 1-0, avec des positions équilibrées sur les 7 tables.

Puis Bruno céda à son tour ; avec un gros déficit de temps, sa position était devenue trop difficile à tenir.

La tendance s'inversa ensuite avec 2 jolies victoires de Pierre et Mathieu. 2-2 donc

Le score passa à 2-3 en raison d'une défaite de Thomas, après un beau combat.

Mais Georges rétablit l'équilibre grâce à un coup brillant auquel il vous sera difficile d'échapper si vous croisez Georges dans les 5 années à venir....;-)

Pour ma part, j'ai joué (avec les noirs) en contradiction avec tous les principes recommandés, passivement, lentement, me recroquevillant en défense, ratant plusieurs occasions de trouver du contre-jeu, pour finir par donner une qualité en zeitnot. Je récupérai ensuite un pion adverse, qui avait pourtant l'avantage de protéger mon roque, et mon adversaire bienveillant rata le coup de grâce et me proposa nulle dans une position jugée +2 pour les blancs par mon logiciel mais compliquée à gagner. Une partie très instructive pour apprendre de ses erreurs.

Il restait donc Aurélien, une nulle nous suffisait à conserver la 8e place, seul enjeu de la ronde, mais notre Président mit un point d'honneur à marquer le point entier, pour nous permettre de gagner notre 2e match de la saison, 4-3.

Il nous reste l'espoir d'être repêchés, si une équipe promue en N3 décline cet honneur et nous laisse sa place. C'est possible, mais loin d'être probable, nous occupons en effet l'avant dernière place (sur 18) des 8e des groupes de N3...

 


Le 29/01/2018 à 23:43

Auteur : Hugo

Ecrire/lire Commentaires(2)

Nationale 3

Nationale 4, nous voilà...;-(

Après la victoire obtenue au forceps à la ronde 5, il nous fallait ce week-end confirmer en obtenant une 2e victoire.

Nous ne l'espérions pas le samedi, car nous jouions contre le JEEN, 2e du classement, qui alignait cependant une équipe amoindrie avec "seulement" trois 2100 et deux 2000, mais il nous manquait aussi plusieurs de nos cadres, ce qui donna l'occasion à Hervé, Mathieu et Paul (après son bon match nul de la ronde 5) d'intégrer l'équipe. Avec mon modeste 1724, je me retrouvais ainsi au 4e échiquier contre un joueur classé à peine 386 points mieux que moi (pour l'anecdote, le Numéro 7 Soudanais...)

Il n 'y eut pas de miracle.

Mathieu domina un adversaire inexpérimenté, et aurait pu gagner rapidement, mais il prit le temps de torturer son adversaire avant que celui-ci ne rende les armes.

Ce fut le seul point marqué par Potemkine en cette après-midi grise de janvier.

Paul et  Hervé perdirent assez vite.

Avec les noirs, contre un joueur qui jouait ses coups quasiment à tempo, je sortis de l'ouverture (sicilienne Najdorf avec Fg5) dans une position égale, mais j'évaluai mal la position et je refusai un échange de tours qui aurait aplani la position ; dès lors le roi blanc devint hyperactif et je dus m'incliner.

Aurélien rata un coup apparemment gagnant et m'imita peu après. Puis ce fut le tour de Karim qui aurait pourtant pu aussi l'emporter, d'après la tête que faisait son adversaire lors de l'analyse.

Il restait Boualem, qui avait une qualité de moins mais un pion de plus avancé protégé par son fou et une position fermée.

Position archi-nulle, mais son adversaire fit faire trois fois le tour de l'échiquier à sa tour, jusqu'à ce que Boualem, un peu irrité par cet acharnement,  commette une erreur fatale en ne protégeant plus son pion, et sa position s'écroula, avec une 2e gaffe.

Georges avait une position solide, contre un 2000 qui avança imprudemment sa tour que Georges aurait pu capturer avec son cavalier. Mais Georges préféra une autre variante, moins convaincante, lui donnant un pion (+1 selon "la machine"), et puis il oublia de défendre un cavalier et abandonna quelques coups après, non sans quelques mots échangés avec un adversaire qui auraient sans doute eu une suite il y a quelques siècles dans un endroit discret un matin à l'aube avec 2 témoins de chaque coté...

7-1, nous nous quittâmes avec la ferme intention de laver cet affront dès le lendemain.

 

Car nous jouions Asnières, une équipe à priori "prenable". Mais qui avait gagné la veille contre Carré Magique, et nous comprimes vite pourquoi en voyant leur équipe débarquer, manifestement bien renforcée...

deux 2200, un 2100, trois 2000, un 1900, un 1700... malgré le retour de Thomas et Bruno, nous accusions 200 points de déficit sur chaque échiquier en moyenne, seul Georges avait un adversaire dans ses cordes.

Pierre donna le ton en laissant s'introduire la Dame blanche  sur la case c7, avec un fou en prise et un roi sans défense au centre de l'échiquier, erreur fatale immédiatement sanctionnée.

Bruno, arrivé comme d'habitude en retard, ne joua pas longtemps, sans doute victime d'une gaffe, je ne vis rien de sa partie.

Thomas avait lancé ses pions à l'attaque du roque adverse, mais là aussi avec un roi non protégé, il perdit rapidement.

3-0,  c'était mal parti.

Puis 4-0 avec la défaite de Boualem contre leur joueur le mieux classé, Jean-Pierre Mercier, l'ex brillant chroniqueur échiquéen de Libération, (à qui j'expliquais que j'ai acheté Libé pendant des années uniquement pour sa chronique, véridique).

Aurélien faisait face à un ex président de la FFE qui lui joua un gambit Benko (je ne l'enviais pas, j'ai horreur du gambit Benko), avec du matériel en plus contre l'initiative, Aurélien parvint à tenir la position, et la partie se termina par une nulle méritoire, suscitant un peu d'agacement chez son adversaire dépité.

Dans une est-indienne avec les Blancs, je tentai une avancée de pion qui avait l'air très forte, sans voir la bonne réponse possible, que joua mon adversaire, et je donnai la qualité contre 2 pions, dans une position très fermée. Mon adversaire refusa la nulle et après l'échange des Dames, ouvrit le jeu sans voir que cela libérait 2 pions blancs liés dangereusement avancés. J'aurais pu gagner en 5 coups, il m'en fallut 10 de plus, mais je marquai le point.

Georges tint bon dans une finale de tours et signa la nulle.

Je dus ensuite partir sans voir Karim s'incliner après avoir eu une position qui semblait équilibrée.

5-1...

Les carottes sont presque cuites, il nous reste un match contre Issy, la meilleure équipe du groupe, et un autre contre Neuilly, plus jouable.

Il nous faut 2 victoires...

Ou au moins une, et espérer un désistement qui nous permettrait de nous maintenir.

Deux citations à méditer pour terminer, faites votre choix entre...

le réalisme de Pythagore : "N'entretiens pas l'espoir de ce qui ne peut être espéré"

ou le romantisme de Musset : "Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots..."

 


N3 Enfin !

Dimanche dernier, nous jouions à Aubervilliers la cinquième ronde de Nationale 3. Après un mauvais début de saison, nous avions à cœur de commencer la nouvelle année par une victoire. Sur le papier cela semblait possible, face à l'équipe la plus faible de notre groupe en moyenne elo (nous mis à part !). 

Accaparé par ma partie, je n'ai pas pu suivre tous les événements du match, je laisse donc compléter mon récit ceux qui le souhaitent. 

Le match a commencé par une "nulle de Grand Maître". C'est ainsi que Georges a qualifié la nulle rapide de Paul. Mais loin d'avoir signé une "nulle de salon", Paul a surtout été prudent et lucide en assurant la nulle avec un pion de plus face à un adversaire mieux classé, les parties à rallonge n'étant pas son fort selon lui. 

Deux autres nulles ont suivi, pour Pierre et Hugo. Je n'ai pas vu grand chose de leurs parties. Georges a perdu. Je n'ai pas trop osé lui demandé comment à la fin du match. Probablement une gaffe dans une position gagnante pour lui, comme d'hab' !

Jean-Luc, trop modeste, nous dit souvent que la Nationale 3, ce n'est pas pour lui. Avec sa Benoni fétiche il a pourtant balayé son adversaire et amené le premier point du match à l'équipe. 

Tout s'est finalement joué sur les 3 premiers échiquiers. Bruno semblait en bonne posture selon les commentaires entendus en fin de partie, mais comme l'a dit Pierre, "avec Bruno il ne faut rien parier tant que la partie n'est pas terminée". Bruno s’incline et nous sommes menés 2 à 1. La partie de Karim a semblé d'abord se diriger vers une nulle pacifique. Après l'échange des Dames en milieu de partie, Karim semblait sceptique sur ses chances de gain. Mais notre "premier échiquier " est un combattant et tel Carlsen il sait faire fructifier le moindre micro-avantage. A la suite d'une finale de Cavaliers, rondement menée, Karim a permis à l'équipe d'égaliser. 

Une autre finale de Cavaliers s'est jouée table 2 dans ma propre partie. Avant cela, j'ai fait face à un Gambit Benko. Je n'ai pu empêcher mon adversaire de récupérer le pion sacrifié. J'ai pris l'avantage dans la transition en finale, grâce à un meilleur placement du roi. Mais comme le soulignera Georges à la fin du match, l'avantage en finales de Cavalier peut passer d'un camp à l'autre très facilement. C'est une peu ce qu'il va se passer. Trop confiant dans mon avantage et un peu fatigué je commets des erreurs qui auraient pu me valoir une défaite. Heureusement pour moi, mon adversaire, fatigué et en manque de temps, craque complètement. La position devient totalement gagnante pour moi, et son drapeau fini par tomber. Une discussion animée débute alors entre les spectateurs, car il semblerait que la pendule n'incrémentait pas de 30 secondes à chaque coup ! J'avoue n'y avoir pas du tout fait attention, m'efforçant de regarder la position plutôt que la pendule. Mon adversaire a cependant reconnu sa défaite, et nous avons gagné ce match d'un cheveux, 3-2 ! 


Articles plus anciens

Nouvelle désillusion en N3

Nous affrontions lors de la ronde 4 de N3 l'équipe de Montreuil, dans leur salle, vue imprenable sur le marché, j'étais content d'avoir mon casque anti-bruit...

Il nous manquait Karim,  et nous étions sur le papier un peu inférieurs à nos adversaires, sauf Boualem. A priori un match "jouable"...

Au bout d'une heure 30, j'ai eu l'impression que nous étions globalement bien sur tous les échiquiers, et j'étais confiant sur la suite. Et puis ma partie se compliqua je restai une 1/2 heure assis sans bouger.

Quand je me suis levé pour jeter un coup d’œil eux parties, le score était de 4-0 en faveur de nos adversaires....

Bruno avait fait une bêtise, imité par Boualem qui paraissait pourtant très bien. Thomas avait lancé une attaque sur le roi adverse qui semblait très intéressante, bien repoussée par son adversaire, mais au prix d'un déséquilibre matériel, et je n'ai pas compris ce qui s'est passé pour que la position se renverse. Pierre donna une pièce et la partie quelques coups après. Christian a ensuite suivi le mauvais exemple. Puis vint la cerise sur le gâteau, Georges obtint une position très favorable, voire gagnante, mais se trompa dans la finale et dût à son tour s'incliner.

6-0...

Pour ma part, dans une sicilienne avec les Noirs (Najdorf avec 6 Fe3 Cg4) je me voyais mieux, pensant gagner une qualité ou un pion, mais je jouai un coup imprécis et la position s'équilibra, et nous signâmes la nulle peu de temps après, sachant que je ne suis pas passé loin de faire une bourde fatale en zeitnot.

Il n'en restait qu'un et ce fut donc Aurélien qui sauva l'honneur en marquant le point avec les Noirs contre un adversaire au delà des 2000 elo.

6-1

Nous en sommes donc à 4 défaites en autant de rondes, il faudra gagner 3 fois lors des 5 dernières, avec une victoire impérative à Aubervilliers le 14/1.

 


Nationale 3 - Ronde 3

Nous recevions dimanche dernier l’équipe de la tour Blanche pour la 3e journée de N3, qui compensait des tops elos relativement bas (du moins par rapport à nos précédents adversaires, ils restaient devant nous à chaque table sauf une) par une très forte homogénéité des elos, qui s’étalaient entre 1940 et 2020, ce qui faisait que nous rendions environ 50 points entre les tables 2 et 4 plus de 150 points par table à partir de la table 5.

L’exploit n’a pas eu lieu, et nous nous inclinons sur le score de 4-1 pour la tour Blanche :

  • Thomas fait une erreur dans une ligne théorique de l’Italienne et doit donner une qualité assez tôt dans la partie ; son adversaire finit par convertir l’avantage matériel.
  • Dans une finale avec tour et cavalier, Bruno joue un coup de roi malheureux et laisse faire une fourchette roi/tour dans une position qui semblait relativement équilibrée.
  • Georges manquant d’espace, ne parvient pas convenablement à sortir ses pièces de l’aile dame, notamment son fou de cases blanches. L’attaque à l’aile roi de son adversaire y gagne en efficacité et se conclut par le gain d’une qualité puis de la partie.
  • Christian perd un pion assez tôt et ne parvient pas à générer suffisamment d’activité. Malgré une assez longue résistance, les pions passés liés de son adversaire s’avèrent impossibles à arrêter.
  • Partie tranquille pour Boualem qui me semble légèrement mieux tout le long, mais la position s’aplanit après quelques échanges de pièces et Boualem prend finalement la nulle.
  • L’adversaire d’Hugo joue un début assez atypique avec un rapide b5 dans l’ouverture, qui est encaissé sans trop de compensations apparentes. Hugo gagne ensuite un deuxième pion, et arrive en finale avec tour et 2 cavaliers contre tour et 2 fous qui ont énormément d’activité. Hugo rend un premier pion, puis un cavalier, mais réussit quand même à tenir la finale tour fou et pion contre tour et deux pions.
  • Nulle également pour Aurélien qui, donne un pion avant d’entrer en finale, mais parvient à tenir sa finale de tours.
  • Victoire pour moi dans une partie très tendue où j’ai commencé à prendre l’eau en zeitnot un peu avant le 30e coup. Mon adversaire ne joue pas les coups les plus incisifs et finit par faire une faute au 40e, ce qui me permet de convertir sans trop de difficultés après le contrôle de temps.

N3 Une première ronde mouvementée

Nous jouions dimanche la 1ere ronde de la saison de N3  à l'extérieur, contre l'équipe parisienne du «carré magique». Comme le plus souvent, nous n'étions pas favoris : sur les 8 échiquiers, seul Pierre, au 8e,  avait l'avantage au classement sur son adversaire. Pour Karim, Christian, Aurélien, Thomas et moi,  la différence était supérieure à 100 points Elo.

 Arrivé le dernier,  comme d'habitude, Bruno fut également comme d'habitude le premier à terminer, mais malheureusement cette fois-ci avec une bourde qui donna sa Dame et le gain à son adversaire alors que le combat s'engageait tout juste.  De son coté, Thomas semblait avoir un avantage positionnel mais sa partie se conclut rapidement par une nulle. Je parvins ensuite à égaliser avec les Noirs contre une sicilienne avec 2. Cc3, il se trouve que j'avais vu une video sur cette ouverture peu  de temps avant, les Blancs jouèrent trop rapidement le coup thématique f5 et je pris un avantage certain, non décisif à mes yeux mais mon adversaire était un avis différent et il abandonna dans une position qu'il jugea sans espoir.

La bataille faisait rage sur les autres échiquiers ;  au premier, avec les Noirs, Karim semblait un peu mieux, mais une imprécision lui coûta la qualité contre un pion, avec un fou heureusement très fort. La partie de Christian, 2 pièces mineures de chaque coté, semblait égale. Aurélien avait joué sa Caro-Kahn fétiche mais les pièces de son adversaire semblaient plus actives et se lançaient à l'attaque de son roi qui semblait peu défendu. La partie de Guy était très animée, avec des menaces de part et d'autre.

Pierre fut le suivant à scorer, avec une combinaison d'école qui lui permit de placer une de ses célèbres fourchettes, agrémentée d'un pion dangereusement avancé. L'attaque était trop forte, son adversaire rendit les armes.

Nous menions donc 2-1. Notre avantage sembla grandir lorsque Guy gagna une qualité. A ce moment Aurélien et Karim tenaient, et je ne voyais pas comment Christian pouvait perdre. Une première victoire semblait donc possible, mais l'horizon s'obscurcit rapidement.

L'adversaire de Guy trouva des coups qui compliquèrent la position, et Guy, en zeitnot, dût rendre 2 pions.

Aurélien, de son coté , lâchât une pièce contre 2 pions, dont un condamné à très court terme  et se trouva confronté à la tâche peu enviable de devoir tenter d'annuler avec un cavalier et 2 pions, dont un très avancé, contre fou , cavalier et un pion.

Karim lui aussi donna une pièce contre 2 pions passés liés, mais avec une belle technique, réussit à partager le point à l'issue d'un combat acharné.

Malgré une belle résistance, Aurélien dût ensuite s'avouer vaincu, son adversaire s’étant montré très habile pour coordonner son fou et son cavalier.

Puis vint le tournant du match, Christian avait une position prometteuse, avec un pion menaçant de faire dame, il donna une pièce contre un 2e pion avancé, mais avec un roi enfermé. Il joua sans doute trop vite un coup de fou sans voir un mat en 2, une issue frustrante après une belle partie.

Nous étions alors menés 3-2, Guy se retrouvant face à la  mission impossible de devoir gagner dans une position qui semblait "ingagnable". Il tenta, tenta et puis ... son adversaire sortit son téléphone portable pour "vérifier si sa femme  lui avait envoyé des messages".  je le fis remarquer à l'arbitre, qui lui demanda de ranger son portable mais ne dit rien de plus. et laissa la partie se poursuivre. S'ensuivit un débat animé, voire un peu houleux  entre nous, entre ceux qui étaient partisans de demander  la stricte application du règlement et le gain de la partie, ceux qui  considéraient  qu'il s'agissait d'une partie « amicale » et ceux qui estimaient qu'on ne pouvait pas forcer la main de l'arbitre.

L'arbitre interpellé pris la décision de laisser la partie se poursuivre, et Guy finit pas perdre au temps. L'incident fut consigné sur la feuille de partie, donc le suspense demeure quant au résultat final, le 4-2 affiché pouvant se transformer en 3-3.

A suivre donc...

 


Nationale 3 le groupe de Levallois-Potemkine pour la saison 2017-2018

Maintenu de justesse en Nationale 3, nous repartons pour l'aventure la saison prochaine. Le "tirage au sort" nous a attribué le groupe 10, où nous ne retrouverons qu'une seule équipe jouée cette saison, Neuilly-sur-Seine. Le calendrier n'est pas encore connu, mais une chose est sûr la "Nationale" 3 n'aura jamais été aussi "locale" ! Le pire déplacement que nous pourrions avoir l'année prochaine, serait de se rendre à Montreuil... En ce qui concerne le niveau de nos adversaires, difficile à dire tant les choses peuvent changer d'ici le mois d'octobre, mais on peut avoir un aperçu en regardant les résultats du groupe 11 de Nationale 3, où se trouvait cette saison la plupart des équipes de notre futur groupe. 


N3


N3 Un beau cadeau d'anniversaire

Samedi 2 avril 2016 nous battions le club de la Dame Noire 5-1 dans le match décisif pour le maintien. Hier, Dimanche 2 avril 2017 nous avons de nouveau obtenu notre maintien en Nationale 3 en l'emportant 5-1 face à Clichy. Le 2 avril c'est aussi l'anniversaire du Président... :-)

L'année dernière nous avions eu un peu de chance après l'erreur de composition d'équipe de Bois-Colombes, cette année nous devons notre maintien en Nationale 3 à une fin de saison quasi parfaite. 7-0, 6-0 et 5-1 c'est les scores en faveur de Potemkine des trois dernières rondes ! C'est presque inespéré tant la  saison fut difficile. Les titres des précédents comptes-rendus parlent d'eux-même :

Encore une petite chance de maintien

Nouvelle désillusion

Encore un match difficile

Une belle résistance non récompensée

La déroute

Je n'ai pas le temps de vous faire un compte-rendu détaillé des parties de ce week-end, mais je n'ai pas de doute que les héros de cette fin de saison vous raconteront maintes fois leurs exploits. 

Les résultats de la Nationale 3


N3 Encore une petite chance de maintien

Avant les deux rondes du weekend du 11 et 12 mars, nous étions bon dernier de notre groupe de Nationale 3, avec un match nul et 4 défaites. La situation était critique et il fallait impérativement réagir pour espérer jouer de nouveau en N3 la saison prochaine. 

Samedi nous recevions l'équipe de  Neuilly-sur-Seine, qui faute de salle a du renoncer à jouer à domicile. Les événements ont vite mal tourné. Le président-capitaine a vécu une des défaites les plus rapides de sa carrière. Une énorme gaffe et la partie s'est terminée en une quinzaine de coups. Hugo a suivi peu de temps après le mauvais exemple du capitaine. 2 défaites qui ont mis un coup au moral de l'équipe. Moral qui est descendu encore plus bas, lorsque Thomas, après avoir pris l'avantage face à un joueur qui jouait très vite, a à son tour gaffé. "Une de plus" dira-t-il dépité. Heureusement d'autres ont montré une plus grande concentration que nos trois gaffeurs. Bastien, qui jouait sa première partie de N3 avec nous, a assuré le point tranquillement sans se précipiter face à un adversaire manifestement plus faible, mais accrocheur. Bonne partie de Bruno également, qui ce weekend a fait étonnamment de longues parties. Karim n'a pas pu faire grand chose avec les noirs face à un +2200. Boualem a perdu la qualité en milieu de partie, mais a livré une si belle résistance, qu'on a cru à la nulle, voire même à un gain de Boualem en finale. Le dernier à terminer, comme souvent (en l'absence de Guy !) , fut Christian. Son adversaire lui a proposé la nulle après le 39ème coup alors qu'il ne restait à Christian plus qu'une poignée de secondes pour terminer. Cela ne l'a pas déstabilisé, et Christian a converti son pion de plus a l'issue d'une longue finale technique. 5-3 pour Neuilly, presque un soulagement après le départ catastrophique de ce match, mais insuffisant pour nous rassurer sur nos chances de maintien.

Dimanche nous recevions l'équipe de Puteaux, pour le match des lanternes rouges. Pour la première fois de la saison nous partions légèrement favoris sur le papier. Sur l'échiquier ce fut un massacre, 7-0 pour Potemkine, mieux que le Barça face au PSG. Les sympathiques Putéoliens ont pris de plein fouet notre rage pour tous les matchs perdus bêtement cette saison. Boualem a été le premier à marquer un point en repoussant avec sang froid l'attaque un peu trop optimiste de son adversaire. Thomas après la déception de la veille s'est bien rattrapé en remportant une victoire rapide, sa première  de la saison en N3. Il fut suivi par Hugo et le Président, qui avait eux aussi à cœur de rattraper leurs bourdes de la veille, et dont c'est également la première victoire cette saison. Mieux vaut tard que jamais ! Georges a joué une partie bien maîtrisée pour finalement gagner une pièce et le point entier. Bruno, après avoir dominé dans le milieu de jeu, est arrivée en finale avec un pion de plus, mais a du se contenter de la nulle. Karim a joué un sacrifice spéculatif dans l'ouverture qui ne s'est pas passé exactement comme il l'espérait. Il s'est finalement retrouvé avec une pièce de moins, mais avec un pion et certaines compensations positionnelles. Dans la finale son adversaire gaffe et laisse passer un pion à Dame pour donner la victoire à Karim. Enfin il a fallu de nouveau attendre Chrsitian pour aller manger. Dans un style boa constricteur, Christian a patiemment étouffé son adversaire pour conclure le match sur le score de 7-0. Nous n'allons peut-être pas nous maintenir, mais nous aurons au moins signé le meilleur score de match de notre groupe de N3.

Le classement à deux rondes de la fin : N3

Les 3 dernières équipes descendent en Nationale 4. Nos chances de maintien restent faibles, mais il y'a encore de l'espoir. Nous devons gagner nos deux dernières rondes contre Rueil et Clichy et espérer qu'une des équipes à 13 points perdent ses deux derniers matchs. Rendez-vous le 1er et le 2 avril pour la fin du suspens. 


Nationale 3 nouvelle désillusion

Nous nous déplacions ce dimanche à Maisons-Laffitte pour la ronde 5 de Nationale 3. Après 1 match nul et 3 défaites nous avions à cœur de nous rattraper. Même si sur le papier nous étions légèrement inférieurs à nos adversaires, il était raisonnable d'espérer gagner ce match. Tout a d'ailleurs bien commencé. 35-40 minutes après le début des parties, Bruno fait irruption dans la salle. Il s'installe devant son échiquier, joue 2-3 coups, puis se lève pour regarder les autres parties, se rassoit, commence son sandwich puis accepte de serrer main que lui tend son adversaire en signe d'abandon. Tout ça en une poignée de minutes. Stupeur dans la salle et 1-0 pour Potemkine. Guy, sans être aussi rapide que Bruno, a gagné également assez vite, ce qui n'est pas dans ses habitudes (de terminer rapidement, pas de gagner !). Guy est en forme en ce moment et la barre des 1800 est plus que jamais en vu. A 2-0 nous pouvions être optimiste sur la suite de la rencontre. D'autant que sur les autres échiquiers, ça n'allait pas trop mal. Georges, grâce à sa maîtrise des positions avec pion isolé se retrouve en finale de tours avec un pion de plus. Mais Georges s'emmêle les pinceaux, et répète 3 fois la position sans le faire exprès, nulle. Karim a, un moment, espéré le gain à la première table, avec un avantage matériel de deux pions, mais n'a pas réussi à concrétiser et a obtenu la nulle également. Tous les autres ont perdu. Thomas a vu son attaque se retourner contre lui. Boualem n'a jamais roqué, et ça n'a pas pardonné. Le président a joué une partie médiocre, donné un pion et défendu passivement en finale de tours. Christian a pris un bon avantage après une est-indienne bien-menée avec les blancs, mais a pris trop de temps de réflexion, pour finalement gaffer dans le zeitnot. Nous perdons 4-2 et prenons la dernière place du groupe. Il reste 4 matchs. Même s'il est encore théoriquement possible de se maintenir, la probabilité que ça arrive est maintenant bien faible.

Les résultats détaillés


N3 Encore un match difficile !

Notre équipe de Nationale 3 continue d'affronter des équipes redoutables. Nous jouions ce dimanche contre Carrière-Sur-Seine, qui jusque là avait perdu ses 3 premiers matchs. Et pourtant les  elos affichés sur la feuille de match étaient loin d'être faibles pour une équipe de N3. 2 joueurs à +2200 et 3 autres à +2000 alors que nous pas un joueur au-dessus des 2000, autant dire que nous ne partions pas gagnants. Nous nous sommes cependant battus, jouant comme d'habitude notre chance à fond et le match est resté un moment indécis. Finalement nous perdons 5-2 sans avoir été ridicule. Bravo tout particulièrement à Karim qui réalise la perf du jour (et probablement de l'année !) en jouant et gagnant une partie bien menée au premier échiquier contre un maître fide à 2264. Bravo également à Guy pour avoir marqué le second point de l'équipe dans ce match.

Le détail des résultats ici

Dans ma partie, j'ai longtemps cru réaliser l'exploit. Suite à une imprécision dans l'ouverture de mon adversaire, je prends l'avantage et le conserve un moment en milieu de jeu. Je le laisse finalement revenir dans le jeu et nous nous retrouvons dans une finale aux chances égales des deux-côtés (imperdable d'après Georges !) , jusqu'à que, en zeitnot, je commette la bourde 35.h3?? menant à la position suivante :

Les noirs jouent et gagnent

Diagramme


Nationale 3 Une belle résistance, non récompensée

Pour la ronde 3 de Nationale 3, nous recevions  la très sympathique équipe d'Enghien-les-Bains, qui nous avait déjà rendu visite lors du premier tour de la Coupe de France. Les deux matchs se sont terminés sur le même score (3-1 pour Enghien) et un apéro offert par nos adversaires. L'excellent "jus de pomme normand " a rendu la défaite moins amère. 

Sur le papier, nous n'avions (presque) aucune chance. Avec de 100 à 300 points elos d'écart en faveur de nos adversaires sur chaque échiquier, on craignait une nouvelle déroute. Le match a cependant bien commencé pour nous. Bruno a donné à l'équipe la folle idée que l'exploit était possible. Une arrivée à la bourre, une attaque sur le roque menée avec une aisance déconcertante, et une partie gagnée bien avant que les autres parties se terminent, le scénario classique du Bruno des grands jours. A 1-0 pour nous tout semblait possible. Le vent a tourné assez rapidement cependant. Boualem, qui semblait assez à l'aise depuis le début de la partie, gaffe et donne une pièce, donnant le point au premier échiquier pour Enghien. Pierre qui s'est vitre retrouvé mal, a fait duré la partie autant qu'il a pu, mais a fini par rendre les armes également. Le score est resté figé à 2-1 un certain temps et la tension était à son comble alors que la bataille faisait rage sur les autres échiquiers. Guy, Karim et le Président avait des positions prometteuses, et Christian et Hugo semblaient être revenus d'une situation compromise. L'exploit était possible, mais n'a pas eu lieu. Karim et le Président ont joué trop solide pour gagner et se sont contentés de la nulle. Guy a gâché une bonne position en gaffant pour finalement perdre la partie. Hugo et Christian annulent également, avec quelques regrets pour Hugo, qui semblait avoir mieux que la nulle à la fin. 

Un match nul et deux défaites, le début de saison en Nationale 3 est difficile. Il reste encore de nombreux matchs et le maintien reste envisageable. Rendez-vous en 2017 pour la suite de l'aventure !

Les résultats

 

 


Nationale 3 la déroute !

Ce dimanche, nous avons joué la seconde ronde de Nationale 3 à l'extérieur contre Bois-Colombes. La lecture de la feuille de match nous a tout de suite mis dans l'ambiance. 6 joueurs à +2000 en face, alors que nous n'avons aucun. Il nous est arrivé de créer l'exploit , mais hier nous n'avons rien pu faire. Le score est éloquent : 6-0 pour nos adversaires !

Table 8 : Avec les noirs face à une ouverture Italienne, Georges semble s'être ennuyé et a obtenu la nulle sans forcer. 

Table 7 : De ce que j'ai vu, Hugo a de nouveau fait face à une Est-Indienne, ouverture contre laquelle il avait brillamment battu son "premier 2000". L'histoire ne s'est cependant pas répétée, et Hugo s'est incliné.

Table 6 : Caro-Kann d'avance avec les noirs pour Guy. Après une belle résistance, Guy s'est retrouvé mal au temps comme souvent et a fini par craquer contre un joueur nettement mieux classé (+200 points d'écart). 

Table 5 : Bruno n'a pas terminé aussi vite que d'habitude. On l'a même vu réfléchir sur des coups plus de quelques secondes, ce qui n'est pas bon signe chez lui. Défaite également.

Table 4 : Thomas est un joueur d'attaque, qu'il ait les blancs ou les noirs. Hier il a lancé un assaut sur le roque blanc, a raté quelques coups gagnants, et est tombé au temps au 23ème coup. 

Table 3 : Christian a été le dernier à terminer, comme souvent. Face à un adversaire qui a patiemment attendu la faute, Christian a fini par déposer les armes à la fin dune longue bataille de plus de 5 heures.

Table 2 : Une longue partie également pour moi. Après de nombreux rebondissements et après avoir résisté au jeu assez agressif de mon adversaire, j'arrive dans une finale avec la paire de fous de mon côté contre tour et pion de plus de l'autre côté. La position est égale, mais je tente de jouer pour le gain en sacrifiant un Fou contre deux pions, obtenant deux pions passés liés. Mon adversaire ne se laisse pas avoir et prend l'avantage. La nulle est finalement conclue dans une position qui après analyse avec l'ordinateur semble perdante pour moi avec un mat en un peu plus de 50 coups... (voir diagramme ci-dessous)

Table 1 : Karim a joué une partie tendue, qui m'est apparu peu claire tout du long. Je n'ai pas très bien vu comment Karim a finalement perdu. 

Au classement nous sommes après deux rondes 8ème/10. Prochain match le 4/12 contre le leader Enghien-les-Bains, une nouvelle rencontre difficile en perspective. 

Trait aux blancs

N3

 


Le 09/10/2016 à 22:37

Auteur : Hugo

Ecrire/lire Commentaires(2)

Nationale 3

Bon début en N3

L'équipe de N3, sans son président, qui n'a même pas présenté de mot d'excuse, prétextant un "voyage à l'étranger",  a opposé une belle résistance au Vésinet 2, qui affichait pourtant un avantage de quasiment 100 points élo en moyenne sur chaque échiquier.
Il s'est produit un évènement à peine croyable : Bruno n'est arrivé qu'avec 10 mn de retard, mais avec son petit-déjeuner complet, donnant l'impression qu'il sortait de son lit.

Le premier à terminer fût Thomas, qui s'était lancé dans une attaque rapide  à l'aile Dame, mais qui donna une pièce au 14e coup, 1-0 donc pour le Vésinet.

L'adversaire de Bruno tenta une offensive brutale contre son roque, tours et dame alignés derrière des pions avancés, mais Bruno neutralisa les velléités des Blancs, et les deux joueurs signèrent la nulle.

Le suivant à terminer fut notre 1er échiquier, Boualem, qui gagna le point entier avec les Noirs, je n'ai pas vu la fin mais Boualem m'expliqua modestement avoir bénéficié d'une erreur.

Il fût rapidement imité par Karim, qui de ce que j'ai vu a su concrétiser avec brio un avantage positionnel.

C'est exactement l'inverse qui sembla arriver à Pierre, sachant qu'à ce moment j'étais trop occupé par ma partie pour regarder en détail les combats autour de moi.

Le score était donc à ce moment de 2-2.

Pour ma part, dans une partie du pion dame, avec les noirs, j'ai eu l'impression d'avoir un très léger avantage en milieu de partie, puis un désavantage en finale avec du retard au temps, mais après l'échange des Dames, la position s'est aplanie, et mon adversaire a accepté la nulle.

Guy, en zeitnot mutuel a trouvé en deux temps, son adversaire ayant eu  deux fois l'occasion de parer la menace, une jolie combinaison qui lui a apporté 2 pions et le gain, il va de nouveau flirter avec la ligne des 1800.

Quant à Christian, après nous avoir fait peur en jouant un coup avec 5 secondes à la pendule, il finit par s'incliner dans une position inférieure, mais je n'ai pas vu le dénouement.

 

Donc 3-3, une belle performance, dans un groupe qui semble hétérogène, avec au moins 2 ogres, Carrières sur seine et Enghien les Bains, qui affichaient respectivement 6 et 5 joueurs à plus de 2000, et à l'inverse plusieurs équipes  moins impressionnantes sur le papier, avec des classement modestes sur les derniers échiquiers.

Prochain match, Bois Colombes 3 à l'extérieur le 20 novembre, il faudra de nouveau se dépasser contre un effectif probablement assez relevé, d'autant plus que  l'équipe a étonnamment perdu la 1ere ronde et voudra certainement se rattraper....

 

 

 


Le 15/06/2016 à 22:14

Auteur : Hugo

Ecrire/lire Commentaires(1)

Nationale 3

Groupes de N3 pour la saison 16/17

La nouvelle saison de N3, c'est demain, enfin presque
 
Voici ce qui nous attend, en principe (ce sont des groupes provisoires)
 
  • Bois Colombes 3
  • Le Vesinet 2
  • Enghien - Les- Bains
  • Neuilly sur Seine
  • Rueil Malmaison 3
  • Maisons-Laffitte
  • Levallois-Potemkine
  • Carrieres sur Seine
  • Clichy 5
  • Puteaux
 
En terme de niveau, je ne sais pas, mais en terme de déplacements, on pouvait difficilement faire mieux !
A titre de comparaison, Rybeja et Montreuil sont dans le groupe de Reims, Meaux, St Quentin, Senlis...
 

Maintien en Nationale 3 pour la saison prochaine !

Il y'a trois semaines, nous disions au revoir à la Nationale 3. Sauf un miracle pouvait nous sauver. Il a eu lieu. Après le rebondissement administratif , il y'a eu la victoire de ce samedi 5 à 1 face au club de La Dame Noire. Le maintien était assuré dès le samedi soir. La ronde du dimanche comptait pour du beurre. Raison, peut-être, pour laquelle nos joueurs se sont inclinés 5 à 0 contre la forte équipe de Tour Blanche. Nous terminons finalement 6ème/10, une place conforme à nos objectifs de début de saison, après être tout juste montés de Nationale 4. 

Tous les résultats ici

 

Bravo à tous ceux qui ont participé à l'aventure. Bravo à nos trois meilleurs "buteurs", Thomas, Bruno et Pierre suivis de près par Christian et Georges

Quelques stats sur les 12 héros qui ont joué en Nationale 3 cette saison. 

N3


Le 23/03/2016 à 23:09

Auteur : Admin

Ecrire/lire Commentaires(1)

Nationale 3

Nationale 3, coup de théâtre !

Il y'a peu nous perdions tout espoir de maintien suite à notre défaite face à l'un de nos concurrents directs, le club de Bois-Colombes. Un mail du directeur de notre groupe de Nationale vient de redistribuer les cartes ! Suite au non-respect (probablement par inadvertance) d'un point du règlement par le club de Bois-Colombes, nous gagnons le match administrativement sur le score de 5-3. En effet le joueur affrontant Christian au 4ème échiquier avait déjà joué trois fois en division supérieure, il ne pouvait donc pas jouer en Nationale 3. La partie au 4ème ainsi que les parties sur tous les échiquiers suivants sont ainsi comptabilisées comme gagnées par nous pour le classement de l'équipe. Cette "victoire" nous propulse à la 7ème place du classement, soit en dehors de la zone de relégation. 

Nous ne sommes pas sortis d'affaire cependant. Les deux matchs qui nous restent sont face à deux équipes qui peuvent jouer la montée en N2 et qui seront donc d'autant plus motivées lors de ce dernier week-end. 

La situation avant les deux dernières rondes (2 et 3 avril) . Les 3 derniers descendent en N4.

Classement

Rondes 8 et 9


Le 14/03/2016 à 18:58

Auteur : Hugo

Ecrire/lire Commentaires(2)

Nationale 3

Mea Culpa

Hier, en N3, vers 18h, 29e coup, trait aux Blancs

Certes, j'étais en zeitnot, mais quand même...Capture d’écran 2016-03-14 à 18.51.56

Les blancs jouent et gagnent...

J'apporte une bouteille au club à titre d'amende ;-)

 


Good Bye Nationale 3

Double ronde ce week-end en Nationale 3. Deux matchs décisifs pour le maintien. 

Samedi nous nous sommes déplacés dans le sud est de Paris pour jouer contre le Sporting Cheminot Pratique Omnisport (S.C.P.O). Avec nos deux plus forts elos absents, Harris et Boualem, ainsi que l'absence d'un de nos meilleurs "buteurs", Guy, nous ne partions pas favori face à une équipe qui affichait 100 à 200 points elos de plus sur tous les échiquiers. Cependant, Paul nous a montré la voie en marquant un premier point pour l'équipe assez rapidement. Georges a fini rapidement également, mais sur une gaffe. Pierre a fait une belle partie prenant petit à petit un avantage grandissant et valorisant une qualité de plus en finale. Bruno s'est un peu trop vite retrouvé avec des pions en moins et s'est incliné. Thomas a sacrifié un pion pour l'attaque, mais n'a jamais revu le pion en question et a perdu également. Hugo a semblé un moment pouvoir l'emporter, mais a fini par annuler. Le président annule avec sa Caro Kann fétiche. La perf du jour est signée Christian qui l'emporte contre un 2133 après un terrible zeitnot (il ne lui restait plus que 2 minutes au 20ème coup) . Résultat, un match nul 3-3 plutôt satisfaisant étant donné l'écart théorique de niveau. 

Samedi on jouait à domicile face à Bois-Colombes, avec cette fois Harris et Boualem en renfort devant. Le match semblait sur le papier beaucoup plus abordable que la veille. Mais l'équipe de Bois-Colombes qui lutte aussi pour le maintien est venue avec la ferme intention de nous battre. Le match a rapidement tourné à notre désavantage. Bruno et Boualem ont rivalisé de rapidité pour se retrouver dans des positions désespérées. Mené 2-0 nous avons ensuite tout tenté pour recoller au score. Thomas a fait une bonne partie, bien maîtrisée, et c'est lui cette fois qui s'est retrouvé avec un pion de plus et la victoire. Georges jouait face à un jeune probablement sous-classé et n'a pu obtenir que la nulle.  Christian, décidément en grande forme ce week-end, a gagné face à un autre jeune espoir Bois-colombien. Harris n'était pas au meilleur de sa forme et s'est incliné au premier échiquier.  En fin de match il ne restait plus que 2 parties, celle de Hugo et du Président. Refusant la nulle proposée par son adversaire, évitant à plusieurs reprises des variantes de perpétuels dans l'espoir de faire gagner l'équipe, le Président a fini par craqué et perdre la partie. Hugo qu'on a cru gagnant a une fois encore concédé la nulle. Défaite 4-2, qui nous envoie presque à coups sûr en Nationale 4 la saison prochaine. 


Week-end de Nationale 3

2 rencontres de Nationales 3 étaient au programme ce week-end. Nous jouions les deux matchs à domicile, le samedi face à Clichy et le dimanche face à Rueil.

Côté organisation, rien à redire évidemment, vu que tout était organisé de main de maître par le président. Les parties ont commencées à l’heure, le café était chaud, les pendules bien réglées et aucun incident n’est venu perturber le week-end.

Sur la feuille de match, nos adversaires étaient les favoris aussi bien le samedi que le dimanche. Concrètement nous étions inférieurs à l’elo sur 15 échiquiers, et supérieurs de quelques points sur un seul. 

Je ne vais pas tout vous raconter dans le détail. 16 parties, c’est beaucoup et ma mémoire a ses limites. Samedi, contre Clichy et face à nos anciens jeunes élèves (Florian, Joachim) passés à l’ennemi, nous n’avons pas été brillants. Seul Georges a vraiment assuré avec une victoire convaincante face à un joueur classé 150 points au-dessus de lui. Pierre fait même mieux avec une victoire contre un adversaire classé 200 points au-dessus, mais son gain au temps avec du matériel en moins manquait un peu de panache. Bravo quand même à Pierre qui est un spécialiste des retournements de situation et des sauvetages de positions désespérés. Bruno, qui pour une fois n’a pas été le premier à terminer, annule contre un joueur classé une centaine de points au-dessus.

Pour les autres la logique du classement elo a été respectée. Un sentiment de gâchis pour moi, après une belle partie jusqu’aux alentours du quarantième coup, j’obtiens un avantage décisif (promotion rapide puis mat en 14 d’après l’ordi) grâce à la supériorité de mon fou sur le cavalier de mon adversaire en finale. Au moment de conclure, j’ai la bonne idée, mais j’inverse l’ordre des coups et je finis par perdre la partie…  Jean-Luc a joué contre un joueur qui jouait plus vite que son ombre, et même peut-être plus vite que Bruno. Je n’ai donc pas pu voir grand-chose de la partie, qui s’est terminée rapidement par une défaite de Jean-Luc, qui selon ce qu’on m’a rapporté avait pourtant obtenu une bonne position. Christian s’est bien battu contre notre ancien camarade Florian, mais la paire de fous de Florian a fait la différence dans une finale où il fallait jouer précis pour espérer annuler. Je n’ai pas tout compris au début de partie de Boualem, une variante du Gambit Dame accepté où les noirs se sont retrouvés avec des pions triplés, et les blancs avec un pion en e7 ! Cela s’est fini par une finale de Tours où Boualem s’est battu longuement avec un pion de moins avant de se résigner à l’abandon. Plus tôt dans le match, Thomas a également perdu, malgré le début étrange du jeune Joachim (1.d4Cc6 2.e4d5 3.e5h5 ?! si je ne me trompe pas).

Défaite 5-2 contre Clichy.

Le dimanche, pour affronter Rueil, Harris, Guy et Hugo ont pris la place de Georges, Pierre et Jean-Luc. Rueil ne nous a pas sous-estimé et alignait une équipe nettement renforcée par rapport aux rondes précédentes, avec notamment quatre joueurs à plus de 2000. Faut-il croire que nous faisons peur ?

Le match est allé au bout du suspens avec plus de 5H 15 de jeu pour la dernière partie et un score très serré à la fin. Nous avons rapidement pris l’avantage, avec une victoire de Bruno pour commencer. Décidément en grande forme cette saison, le Lucky Luke du club signe une nouvelle fois un gain rapide. Ensuite c’est Thomas qui l’a emporté. Une victoire qui fait doublement plaisir, car enfin notre nouvelle recrue marque un point. Il faut dire que depuis le début de la saison Thomas a systématiquement joué contre des joueurs mieux classés. Une bonne attaque et une belle victoire pour Thomas aujourd'hui. Boualem a subi ce dimanche, et n’a pas résisté à l’attaque sur son roque. 0/2 sur le week-end, on entend déjà Georges le chambrer dans les semaines à venir. Il y’en a un autre qu’on peut chambrer, c’est moi-même, je dois bien l’avouer. Le résultat peut paraître satisfaisant, nulle contre un joueur bien mieux classé, mais j’ai de nouveau gâché une position très prometteuse (néanmoins le gain était moins facile que la veille). Il faudra un jour que j’apprenne à conclure une partie. Guy a mis la pression à son adversaire toute la partie. Au moment où la position semble s’égaliser le joueur de Rueil craque et donne sa Tour. Une victoire qui nous permet de mener 3 à 1 à ce moment du match, avec encore 3 parties en cours.

La dernière heure de jeu est stressante. Nos deux points d’avance semblent bien fragiles au vu des positions sur l’échiquier. Au premier échiquier Harris avait obtenu une bonne position, puis a loupé un truc quelque part et s’est retrouvé à défendre une finale de Dame avec un pion de moins. Une série d’échecs interminables s’est alors enclenchée. En manque de temps l’adversaire d’Harris ne semblait pas trouver la faille. Table 8, Hugo a cru un moment prendre l’avantage en finale grâce au gain d’une pièce obligée de se sacrifier. Cependant les deux pions liés de son adversaire étaient trop forts. Il abandonne et nous menons 3-2. Au quatrième échiquier Christian et son adversaire sont en zeitnot. Le joueur de Rueil croit voir une combinaison qui gagne un pion, mais loupe un coup intermédiaire et Christian se retrouve une pièce de plus ! De son côté Harris continu de lutter pour arracher la nulle dans une position où plus d’un à sa place aurait craqué depuis longtemps. La tension est à son comble. Le gain de pièce de Christian nous fait croire à la victoire. Puis c’est le drame. Harris finit par mettre son roi sur la mauvaise case et se résout à l’abandon.  Christian oublie la pendule et perds au temps… Défaite 4 à 3 sur le fil.

Notre objectif du maintien est toujours réalisable, mais il faudra se battre probablement jusqu’à la fin de la saison.

                                                            Les noirs jouent et gagnent (ma partie du samedi)

N3-r3


N3 Un beau dimanche

Ce dimanche 6 novembre nous avons joué la deuxième ronde de N3 à l'extérieur face au club de Malakoff.

Rendez-vous à 13h15 devant le club, tout le monde est à l'heure. Nous avons même 3 voitures pour 6 joueurs... Georges laissera pour une fois le volant, et c'est Guy et Paul qui nous conduisent à Malakoff. Route sans problème et nous arrivons avec 10-15 minutes d'avance, ce qui n'est pas dans nos habitudes. Seul Harris, venu par ses propres moyens, aura quelques difficultés à trouver l'entrée camouflée de la salle, mais il sera tout juste à l'heure. Bruno, bien sûr, arrivera à son heure habituelle, c'est-à dire avec 15-20 minutes de retard. Les locaux sont plutôt bien, il y'a du café et les pendules sont bien réglées, tout est en place pour un match sérieux. Sur le papier nous sommes inférieurs sur 7 échiquiers. Seul Harris est un peu mieux classé que son adversaire. 

Au vu de ses récents bons résultats, j'avais choisi de "promouvoir" Bruno à l'échiquier numéro 3. Un bon choix, puisque une nouvelle fois il fut le dernier arrivé, mais le premier à partir avec un point. Une ouverture douteuse, des pions dans les tous les sens et au final un gain auquel personne n'a rien compris, la routine... 

Au premier échiquier Harris assure l'essentiel en faisant nulle avec les noirs face à un solide adversaire dans un Gambit Dame refusé. 

Nulle aussi table 7 avec les noirs pour Pierre qui avait pourtant près de 150 points elos de moins que son adversaire. Une Caro-Kann solide et des échanges de pièces assez rapides, Pierre n'a pas semblé en danger dans cette partie. 

Table 5, Guy jouait avec les noirs face à un joueur classé plus de 1900. Un début Bird, et une attaque des blancs à l'aile Roi thématique dans ce type de début. Guy joue solide comme à son habitude, et son adversaire perd le fil de son attaque. Guy lance la contre-attaque. Non seulement Guy ne fut pas, pour une fois, le dernier à terminer, mais il signe sa première victoire contre un joueur classé au-delà des 1900. Une belle perf qui lui permettra de commencer l'année 2016 à une poignée de points des 1800. Encore un effort et c'est dans la poche !

La partie suivante à se terminer fut la mienne. Avec les blancs, j'ai pris peu à peu un avantage d'espace appréciable. Puis vient le moment de combiner, calculer, pour convertir l'avantage. Moment de la partie que je redoute, car c'est en général le moment où je perds le fil et que mon attaque se retourne contre moi. Heureusement, mon adversaire, en plus d'être sous pression positionnellement, s'est retrouvé en zeitnot. Malgré quelques imprécisions tactiques de ma part, je finis par gagner et mets ainsi fin à une terrible série qui durait depuis cet été. Sur mes 9 précédentes parties officielles avec les blancs, je n'en avais gagné aucune...

3-0 pour nous à ce moment là du match, contre toute attente nous sommes sur le point de gagner. Reste cependant 3 parties. Paul est en finale de fous de couleurs opposées avec un pion de plus. Cela semble s'annuler les doigts dans le nez. J'en rigole avec Georges : "Si Paul perd celle-là, il nous doit à tous un resto!", lui dis-je. Cependant il y'a encore quelques petits pièges et Paul n'a pas l'air très à l'aise. Table 6, Georges a une qualité de moins et table 4, Christian est dans une finale de Tours, où on se dit que l'avantage peut basculer d'un camp à l'autre à tout moment. Le suspens dure, mais finalement c'est le soulagement, Paul et Christian signe la nulle et nous pouvons nous féliciter de notre victoire. Georges est le dernier à terminer. Une position prometteuse et un pion de pion plus pour Georges en milieu de partie, puis le drame, malheureusement trop fréquent avec Georges, de la fourchette. Georges se bat tout de même avec une qualité de moins en finale. Il réussit à échanger presque tous les pions, et on croit un moment qu'il va sauver la partie. Mais le dernier pion de son adversaire et la qualité de plus font la différence. 

Victoire 3 à 1. Après le match nul de la ronde 1, le petit promu Levallois-Potemkine se place fièrement dans le peloton de tête. 

N3

 


N3 ronde annulée du 15/11/15 reportée au 09/01/2015

Nous jouerons finalement notre match de N3 contre Clichy le samedi 9/01/2015. A noter que nous avons aussi un match de N3 le 10/01/2015 contre Rueil, un week-end chargé en perspectives. Bloquez vos agendas ! 


Notre groupe de N3 pour la saison 2014-2015

Voici la composition de notre groupe de N3 pour la saison prochaine :

Savigny le Temple (descend de N2)

Tour Blanche 2

Créteil

SCPO Paris 

Clichy 4

Bois Colombes 4

La Dame Noire de Montigny

Rueil Malmaison 3 (promu)

Levallois-Potemkine (promu)

Malakoff et Mat 2 (promu)

10 équipes, donc 9 rondes, avec 2 week-ends de deux rondes à prévoir. Côté déplacement, on restera en Île de France, et mis à part à Savigny le Temple, nous n'aurons pas à aller bien loin. 

Pour avoir une idée du niveau qui nous attend, vous pouvez consulter ici les résultats du même groupe pour la saison 2014-2015 ( Sélectionner "Interclubs adultes" "Nationale 3" "Groupe 11").


N3 nous sommes de retour !

La première place était déjà quasiment acquise avant la dernière ronde, nous avons cependant pris au sérieux notre dernier match, que nous avons gagné 6 à 0 contre Sèvres Ville d'Avray. Le club retrouvera donc la Nationale 3 la saison prochaine, après deux ans d’absence. Bravo à tous les joueurs ayant participé à cet excellent résultat. 

Classement N4


Dernier week-end de N3

Que dire sur ce dernier week-end de N3, si ce n’est que nousavons eu la confirmation que notre place était en N4 la saison prochaine. Pourpreuve les deux exercices suivants :

 

Faites mieux que le Président qui a fait nulle dans cetteposition. Les noirs jouent et gagnent.

(les noirs sont en bas)

 Le président flanche

 

Vous avez fait 100km de route et vous en ferez 100 de plusau retour, tout ça pour une partie d’échecs, et vous jouez Cxd5 dans cetteposition. Est-ce une sage décision ?

...

Les 100km de samedi qui nous séparaient de Saint Just enChaussée je ne les ai pas vus passer à l’aller. Un débat philosophique avecDaniel et Tiphaine sur le thème de la violence dans le cinéma de Tarantino nous a bienoccupés. Au retour ce fut plus long. Rejouant toutes ses variantes dans sa têteGeorges se trompe de route et nous emmène faire un circuit touristique desvillages de Picardie. Les paysages sont jolis, mais la route est longue et lerefrain « J’étais mieux, et de toute façon le mec ne savait pasjouer » est un peu lassant. Et surtout on a faim. Il faut dire que lecombat a été rude. On perd 3-2, mais comme souvent cette saison on n’est paspassé loin de la victoire. Les gagnants du jour, Tiphaine qui a joué une bellepartie d’attaque en mettant la pression tout au long de la partie sur le roiadverse, Bruno qui arrive avec 59 min de retard (à 1 min du forfait), finit parse retrouver mieux au temps et gagne la partie, et Boualem qui a bénéficié ducadeau de la dame de l’adversaire. Le président n’a fait que nulle, après avoirraté de multiples possibilités de gain. Cela s’est moins bien passé pour Guy, Jean-Luc, et Daniel. Jean-Luc quise met à l’Est-indienne n’avait pas encore révisé la variante des quatre pionsde son adversaire. Il s’en sort cependant à peu près dans l’ouverture, maisfait face à une dangereuse marée de pions à l’aile dame qu’il ne pourra pascontenir. Daniel avait bien commencé. Sa préparation dans l’ouverture étaitbonne, mais il commet une gaffe et perd la partie.

 

Le lendemain nous avons joué à domicile face aux parisiensdu Canal Saint Martin. Peut-être fatigué de nos aventures de la veille nousnous inclinons 4 à 0. Les nulles sont à mettre à l’actif de Boualem, Daniel,Pierre, et moi-même (voir 1er diagramme ci-dessus). Florent,Georges, Bruno et Tiphaine se sont inclinés. Mon adversaire du jour jouant trèsvite, je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de me promener pour regarder lesautres parties. Ce que je peux dire, c’est que nos habitués du zeitnot (Danielet Florent) n’ont pas failli à leur réputation. Daniel en crise de temps prendla nulle par répétition alors qu’il avait probablement mieux. Florent comme àson habitude a emmené son adversaire dans une position particulièrementcompliquée. Mais avec 30 secondes à la pendule pour jouer une quinzaine de coupsil a finit par gaffer. Bruno est arrivé à l’heure pour une fois, et cela lavisiblement déstabilisé. Georges était mieux évidemment, mais il a perdu. EtTiphaine a, je crois, donné une pièce, peut-être en jouant trop vite. Quant àPierre, il a réussi un petit exploit en annulant contre un joueur qui avaitplus de 300 points elo de plus. Avec une qualité de moins, mais deux pions deplus il annulé la finale.

 

Fin de saison donc, merci à tous les joueurs pour leurparticipation. L’année prochaine on remonte !


N3 En route pour la N4...

Frustration. C'est le bon mot pour qualifier le sentiment quirègne dans la Twingo blanche qui retourne sur Paris ce dimanche soir. Sous lapluie verglaçante, la petite auto est bien nerveuse. Les règles du code de laroute sont loin d’être la préoccupation du moment du conducteur. « J’étaisgagnant ! », répète Georges en boucle. Assis à côté, Guy essaye de sepersuader qu’il n’a pas rêvé : « J’avais une qualité d’avance,non ? Qu’est-ce qui s’est passé ? ». A l’arrière l’ambiance estla même. A côté d’un président qui s’interroge sur son avenir échiquéen, Danielrefait le film de sa fin de partie, « comment j’ai pu perdreça ? » se demande t-il inlassablement.

 

Pourtant tout avait si bien commencé…

 

Nous jouions hier face au Club de la Dame Noire à Montigny-le-Bretonneux.Nous alignons l’équipe suivante dans l’ordre des échiquiers : Benoit,Daniel, Boualem, Florent, Aurélien, Guy, Georges, Emily. Je dois commencer parféliciter Emily. C’est la seconde fois que notre jeune joueuse participait à laNationale 3, et elle fut hier la première à marquer un point ! Aprèsplusieurs rebondissements, Emily acquière un avantage matériel décisif, etaprès quelques manœuvres finira par trouver le chemin du mat. Avec plus detemps à la pendule à la fin de la partie qu’au début, il y’a de quoiconcurrencer Bruno pour le titre du « joueur le plus rapide duclub ». Si tu me lis Emily, attention tout de même à ne pas jouer tropvite ! Ce premier point en poche donnait de l’espoir à toute l’équipe.D’autant que les positions semblaient correctes pour chacun d’entre nous. Apart peut-être Benoit, dont le traitement de l’ouverture était un peu douteux.Nos espoirs grandissent ensuite avec un deuxième point, signé Florent. Jouantavec les noirs face à une « Grünfeld » couleurs inversées, laposition devient rapidement tendue tactiquement, tout ce qu’il faut pour plaireà Florent. Son adversaire abandonne à un moment donné les cases blanches autourde son Roi, Florent en profite pour placer une attaque imparable. 2-0 pour nousil y’avait de quoi espérer gagner le match, d’autant que les positions de Guy,Georges et Boualem semblaient prometteuses. Mais les choses se sont alorsgâtées. Benoit et moi mettons en péril l’équipe. Je n’ai pas vu comment celas’est fini pour Benoit, mais il semble qu’il n’ait jamais résolu ses problèmesd’ouverture. De mon côté je me suis lancé dans un plan compliqué, sacrifiantune qualité en échange d’un pion passé sur l’avant-dernière rangée et del’incursion de mes cavaliers dans le camp ennemi. Cela semblait suffisammentfort pour forcer mon adversaire à rendre du matériel. C’est ce qui s’est passé,mais avec au final une position inférieure pour moi. Avec peu de temps chacun àla pendule, mon adversaire a alors mieux joué que moi et convertit son avantageen gain. 2-2 et nous commençons à sentir le vent tourné. Si je suis confiantpour Boualem, qui semble avoir une finale avantageuse, je commence àm’inquiéter pour Guy. Passant un peu plus tôt voir sa partie, je l’avais vuavec une qualité de plus et une position qui semblait sans faiblesseimportante. Mais les fous adverses se sont alors réveillés, et la situations’est peu à peu renversée. Côté Georges, la position ne bouge plus depuis unmoment. Dans une finale de Tour Georges manœuvre en vain pour trouver lafaille. Daniel est engagé dans une finale de Cavaliers difficile à évaluer. Lesévénements se précipitent alors. Boualem gagne, et Guy perd après avoirdélaissé imprudemment la défense de son roi. Georges accepte alors laproposition de nulle de son adversaire. Une erreur d’après Boualem qui d’humeurtaquine s’amuse à montrer comment Georges pouvait gagner facilement cettefinale, ce qui a pour effet de rendre furax notre capitaine. 3-3, tout se jouealors sur la partie de Daniel. Malheureusement Daniel craque sous la pressionet perd à son tour. Score final : 4-3.

 

Après cette défaite nos chances de maintien en N3 sont quasisnulles. Il faudrait un scénario digne d’Hollywood lors du dernier week-end pourque nous nous maintenions.  


Nationale 3 Rueil-Potemkine 5-2

Un match bien difficilenous attendait en Nationale 3 dimanche. Nous avons joué à l'extérieur face àune des équipes favorites de notre groupe pour la montée en N2. Sur 7échiquiers le elo nous donnait perdant, avec des écarts de 200 à 300 points surcertains. Nous perdons logiquement le match, mais non sans avoir fait douternos adversaires.

Dès les premiers coups le ton est donné. Au premier échiquier,face au début du Fou de son adversaire Benoit "gambite" le pion b(1.e4e5 2.Fc4b5!?). Bruno comme toujours mets toute de suite la pression autemps sur son adversaire. Georges fait face à un gambit qu'il accepte,déterminé à réfuter un début qu'il juge incorrect. Florent comme souvent prendson temps dans l'ouverture et préfère éviter les grandes lignes théoriques dela Sicilienne ouverte. Deux heures passent et la situation ne semble pas mauvaisepour nous. Guy, qui a surpris son adversaire sans le vouloir en ne jouant pasla Benoni de façon théorique, se retrouve comme d'habitude avec une bonneposition en milieu de jeu. La position Tiphaine semble bonne même si on sentpeu à peu son adversaire reprendre l'initiative. Dans ma partie et celle deBoualem, les pièces se sont vite échangées. Boualem, qui s'est sorti sansproblème de l'ouverture joue une finale avec un Cavalier et des pions de chaquecôté et semble plutôt confiant. De mon côté après avoir loupé une suiteavantageuse face à un sacrifice de qualité incorrect de mon adversaire, jeperds un pion bêtement et m'apprête à jouer une finale de Tour avec un pion demoins. C’est alors que les choses ont commencé à se gâter pour nous. Brunoet Tiphaine ont perdu sans que puisse voir exactement comment et Benoît a prisla nulle, préférant ne pas prendre trop de risque dans une position qu’iljugeait peu claire. Florent en manque de temps n’a pas fait les meilleurs choixdans une position très complexe tactiquement et perd aussi. HeureusementGeorges était dans un grand jour, et a parfaitement maitrisé sa partie.Réussissant à emprisonner la paire de fou de son adversaire, et consolidant sonavantage d’un pion acquis dans l’ouverture, Georges gagne sans problème lafinale grâce à sa technique impeccable. Il est suivi peu après par Boualem, quien connaît un rayon aussi dans les finales, et qui s’y connaît pour transformerun petit avantage en gain. Il y avait encore un mince espoir d’éviter ladéfaite, mais malheureusement Guy et moi avons en revanche quelques lacunes enfin de partie. Au lieu d’activer ses pièces, Guy éloigne son Roi pour protégerun pion. Son adversaire en profite pour sacrifier une pièce pour obtenir unpion passé que Guy ne pourra arrêter, faute de pièces bien placées. De mon côtéje manque un moment l’occasion d’annuler ma finale de Tour avec un pion demoins, et mon adversaire ne me laissera pas de seconde chance. 


N3 Une défaite serrée

137, c'était l'écart elo moyen entre nos adversaires et nous,en faveur de nos adversaires. Nos chances de victoires n'étaient pas immensesface à Enghien les Bains que nous recevions ce dimanche. D'autant que nous nepartions pas dans les meilleures dispositions. Notre n°1 absent, tout le mondeest décalé d'un échiquier vers le haut. Florent, "buteur" régulier,était absent aussi. Ah non en fait il était là, sauf que Georges, le capitaine,pensait qu'il ne serait pas là, donc Florent est finalement rentré chez lui. Sion ajoute à ça, que Boualem a appris par hasard dans la matinée que nousavions match, on peut légitimement se demander s’il y’a vraiment un capitainedans cette équipe. Alors que notre arbitre, Pierre, lance la rencontre, il nousmanque un joueur. Oui vous avez bien lu. Si vous avez bien suivi, nous avionsthéoriquement un joueur de trop, à cause du malentendu entre Florent etGeorges. Sauf que Bruno a eu la brillante idée d’emprunter le périphérique unjour de manifestation à Paris. Résultat il arrivera avec une bonne cinquantainede minutes de retard à la limite du forfait.

Passons au récit des parties, où malgré tout nous n’avons pasété ridicules.

 

1er échiquier : En l’absence de Benoît, c’estDaniel qui s’y colle. Une très longue partie, qui s’est terminée vers 19H.Daniel a tout donné pour tenter de prendre un demi-point dans une finale detours avec un pion de moins. Mais la technique de son adversaire a fini partriompher.

 

2ème échiquier : Là aussi une très longuepartie. Boualem s’est engagé dans une entreprise délicate en échangeant sa Damecontre Tour et Cavalier. La lutte entre son duo Tour-Fou et la Dame de sonadversaire ne semblait pas à son avantage, mais habilement Boualem a construitpetit à petit une forteresse imprenable, et après de nombreuses tentatives sonadversaire finit par prendre la nulle.

 

3ème échiquier : Dernier arrivée et presquepremier parti… 50 minutes en moins n’est pas tellement gênant pour Bruno quin’en utilise qu’une poignée habituellement. C’est son adversaire que cela avisiblement le plus perturbé puisque contre toute attente Bruno gagne lapartie.

 

4ème échiquier : Un mauvais jour pour leprésident. Dans une sorte de « gambit benko » je sous-estime le jeude mon adversaire à l’aile-dame, et garde trop longtemps mon roi eu centre. Jene garde pas longtemps mon pion de plus et ma position s’effondre rapidement.Copie à revoir.

 

5ème échiquier : Le jeune Grégoire jouait sonpremier match en Nationale 3. Pour son baptême du feu il n’avait pas la tâchefacile avec les noirs face à joueur à plus de 2000. Grégoire nous a montréqu’il avait toute sa place dans l’équipe en tenant tête à son adversaireplusieurs heures durant. Tout s’est joué dans la finale, où Grégoire, pensantgagner un pion par une petite combinaison tactique, a raté une défense de sonadversaire et perd finalement une pièce et la partie.

 

6ème échiquier : Guy n’a désormais plus peurde la N3. Un peu réticent en début de saison Guy est devenu un élément clef del’équipe. Face à adversaire largement mieux classé que lui, Guy prendl’avantage comme souvent en milieu de partie. Il gagne même une qualité. Maisface à la paire de fous de son adversaire, Guy patauge un peu et finit parrendre du matériel pour se retrouver avec une tour contre un fou et deux pions.La finale apparaît rapidement être une nulle, mais l’adversaire de Guy tenterade nombreuses manœuvres  avant d’accepterla nulle.

 

7ème échiquier : Quand Georges n’aime pasl’ouverture qu’on lui joue ça se voit. C’était le cas ce dimanche. Il nous diraaprès coup avoir « balancé e5 » avec comme toute réflexion stratégique« j’vais m’le faire toute façon ». Sauf que Georges a visiblementomis de roquer avant d’ouvrir au centre, un oubli fâcheux, qui lui coûte lapartie.

 

8ème échiquier : Une victoire sans souci deTiphaine, qui s’est retrouvée assez rapidement avec une pièce de plus. Je n’aipas vu exactement comment cela s’est passé, car c’est allé assez vite. Bravo àTiphaine qui permet à l’équipe de ne perdre finalement que 4 à 2, cela auraitpu être pire. 

                                                 Merci à Pierre pour son arbitrage ! 

N3 Dur week-end

Ce week-end de double ronde ne s'est pas déroulé comme nous l'espérions. Des joueurs absents et d'autres pas au meilleur de leur forme, moi le premier, ont eu pour résultat une double défaite. 

Samedi nous jouions à domicile face à Cergy-Pontoise, une équipe largement à notre portée sur le papier. Et pourtant seul Daniel réussi à gagner sa partie. En terminant en dernier il a sauvé in-extremis l'honneur de l'équipe. A noter aussi quand même la bonne performance de Jean-Luc, qui annulle au cinquième échiquier face à 1830. Jean-Luc qui craignait la N3 s'est prouvé à lui-même qu'il y avait toute sa place. Pierre aussi s'en sort bien en annulant une partie compromise tout assurant son rôle d'arbitre de la rencontre. Georges faisant nulle aussi nous nous inclinons 4 à 1, Boualem, Tiphaine, Henri-Robert et moi-même ayant perdu. 

Dimanche nous nous sommes déplacés à Senlis. Guy, Florent, et Emily remplaçait Jean-Luc, Pierre et Tiphaine. Face cette fois à une équipe plus forte sur le papier, nous nous inclinons 5 à 3. Les heureux vainqueurs sont Boualem, Guy et le votre serviteur. Si Boualem s'en sort bien après une partie compromise, Guy a en revanche bien maîtrisé son sujet. Georges a fait "une combinaison foireuse" selon ses propres termes. Daniel a fini par gaffé après une longue partie joué en défense. Florent a joué une partie dans son style habituel, Rois au milieu de l'échiquier et meances tactiques dans tous les sens. Cette fois il est tombé sur un adversaire qui a su déjouer tous les pièges. Je tiens à remercier particulièrement Emily et Henri-Robert d'avoir participé à ce week-end de N3, malgré leur inexpérience de la compétition. Ils ont courageusement défendus les couleurs du club. 

Prochaine ronde le 9 novembre face à Bagneux. Il faudra se remotiver pour aller chercher une seconde victoire avant la fin de l'année.

 

 


Nationale 3 Levallois-Potemkine vs Tour Blanche 3

La pluie tombe à verse alors que j’arrive au club pourpréparer la salle en vue de notre premier match de Nationale 3 de la saison.Avec un temps pareil on ne regrettera pas de passer l’après-midi enfermé.Pierre, notre arbitre, est déjà là et a commencé l’installation. Nosadversaires, l’équipe 3 du club parisien de la Tour Blanche, arrivent en avanceet nous donnent un coup de main pour mettre en place les derniers échiquiers.Benoit, Boualem, Daniel, Florent, Bruno, et Tiphaine nous rejoignent à temps pourle début du match à 14H15. Il ne manque que Georges. Je lui passe un coup defil, mais tombe sur la messagerie. Pas d’inquiétude, il doit être en route, onsait de tout façon que la ponctualité n’est pas sa plus grande qualité.

Sur lepapier nous avons un petit avantage. L’équipe 3 de Tour Blanche a été promue enNationale 3 cette saison, et n’aligne aucun joueur à plus de 2000. Le match estlancé et les premiers coups sont joués. Les minutes passent et Georgesn’apparaît toujours pas. Je commence à m’inquiéter un peu, et manque deconcentration au point de louper un gain de pièce au 8èmecoup ! (Je ne m’en suis rendu compte qu’à l’analyse). Georges finit pararriver avec une cinquantaine de minutes de retard, à la limite du forfait.Rien de grave, il dormait…

Soulagés par son arrivée nous pouvons nousconcentrer sur nos parties. Cela n’empêchera pas Bruno de gaffer et de perdreen 20 coups. Le début du match est loin d’être idéal ! Heureusement noussommes plutôt bien sur la plupart des échiquiers. Le vent va rapidement tourner en notre faveur. Après la nulle de Boualem au 2ème échiquier, lesvictoires s’enchainent. Daniel creuse petit à petit son avantage et s’imposesans trop de difficulté. Florent gagne dans son style habituel : Rois aucentre, ouvertures de lignes et sacrifices. Georges joue indéniablement mieuxquand il a bien dormi, et peu importe son énorme retard à la pendule, il serattrape en apportant un point de plus à l’équipe. De mon côté, malgré quelquesloupés tactiques je finis par vaincre la résistance opiniâtre de monadversaire. Cela fait 4 à 1, la victoire est assurée quel que soit le résultatdes deux parties restantes. Tiphaine pour son premier match avec nous n’a paseu une partie facile. Ayant pourtant pris l’avantage au bout d’une dizaine decoups, Tiphaine laisse son adversaire revenir peu à peu dans la partie pourfinalement s’incliner au bout d’un long combat. Avant d’aller fêter la victoiredevant un bon couscous il fallait encore attendre la fin de la partie aupremier échiquier. Benoît ne faisait pas le fier avec une finale plutôtcompromise. Heureusement, son adversaire perd du temps avecdes manœuvres de fous inutiles et Benoît se montre plus rapide dans la course àla promotion. Victoire 5 à 2 au final. Un bon match pour commencer une saisonqui s’annonce difficile pour notre équipe de N3 loin d’être favorite. 

Les résultats


Dernier match de N3 maintien sur le fil

Ce dimanche avait lieu le dernier match de N3 de la saison. Vaincus la veille par Cergy-Pontoise nous n'avions toujours pas assuré notre maintien en N3 la saison prochaine. En face de nous ce dimanche, l'équipe de Bois Colombes IV luttant aussi pour sa survie en N3. L'objectif était clair, nous devions faire au moins match nul pour obtenir le maintien.

Aux côtés des habitués que sont Yuri, Benoit, Daniel, Georges et moi, nous pouvions compter sur les renforts du vainqueur du tournoi interne, Florent, de notre arbitre, Pierre, et de la jeune Victoria

Après sa victoire à Neuilly pour sa première partie longue en compétition officielle, Victoria est cette fois tombée sur une joueuse bien plus expérimentée et a du s'incliner rapidement. Un peu plus tard Pierre, qui goutait pour seulement la seconde fois aux joies de la N3, a connu le même sort face à un ex- joueur de Potemkine, Christophe Ravel, que nous avons eu le plaisir de revoir. Heureusement les victoires relativement faciles de Benoit et Georges remirent rapidement les deux équipes à égalité. 

Ils restaient donc 4 parties où tout était encore possible. J'ai cru pendant longtemps que j'allais apporter un point à l'équipe, ayant gagné rapidement un pion dans le milieu de jeu sans compensation pour mon adversaire. Mais impatient d'en finir je joue trop rapidement je laisse peu à peu mon adversaire combatif revenir dans la partie, pour me retrouver finalement à défendre une finale T+P contre T... Heureusement j'ai suivi cette saison les cours d'Harris sur les finales élémentaires et j'ai pu annuler facilement évitant le pire. A 3 parties de la fin nous étions toujours à égalité, ce qui était suffisant pour le maintien, mais rien n'était encore gagné. La partie de Daniel semblait se diriger vers la nulle, et le nombre incroyable de nulles en compétition de Daniel nous confortait dans cette idée. Cependant une autre habitude de Daniel est de se retrouver en Zeitnot, et tant que le 40ème coup ne fut pas passé nous tremblions à l'idée d'une gaffe de sa part. La nulle fut finalement conclu ne laissant plus que deux parties pour décider du sort de l'équipe en N3. Yuri semblait avoir l'avantage, mais contrairement à moi Yuri prend sont temps pour caculer et convertir un avantage en gain. A l'autre table restante, après avoir peut-être bien raté le gain, Florent s'est retrouvé dans une position qui semblait figée où beaucoup de joueurs se seraient serrés la main sans aller plus loin. Mais cela ne correspond pas au style de Florent et nous le sentions bouillant à l'idée de tenter quelque chose d'aventureux pour chercher à tous prix le gain. Mais comprenant bien l'enjeu du jour, Florent a attendu sagement la victoire de Yuri, qui assurait le maintien, avant de se lancer dans une variante douteuse, qui nous fit poireauter une bonne heure de plus le ventre gargouillant à l'idée du resto qui allait suivre. Florent fait finalement nulle après avoir réfléchi quelques secondes tout de même à un éventuel moyen de mater avec un Fou et un roi. On ne pourra pas l'accuser d'avoir fait une nulle de salon!

Victoire 3-2, nous jouerons en N3 la semaine prochaine. 

 


Liste des équipes (saison 2011-2012)

Si vous souhaitez jouer en compétition par équipe (licence A obligatoire), n'hésitez pas à contacter les capitaines des équipes alignées par le club :


Liste des équipes (saison 2011-2012)

Résultats interclubs (1ère ronde)

- Très bon démarrage de l'équipe de Nationale 3 qui remporte son premier match contre Arpajon sur le score de 5 - 1. Résultats détaillés.

- En revanche, malgrè de belles performances au 1er et 4ème échiquiers, l'équipe de Nationale 4 s'est inclinée sur le score de 6 - 2 contre BNP, qui descendait de Nationale 3. Résultats détaillés.

RV le samedi 12 novembre (à Créteil) et le dimanche 13 novembre (à domicile) pour la suite de la compétition en Nationale 3 (double-ronde R2 et R3) et le dimanche 13 novembre à domicile pour la Nationale 4 (R2).

Résultats interclubs (1ère ronde)

Alerte matchs par équipe - octobre 2011

Reprise de la saison sportive par équipe dimanche prochain !

A noter dans vos agendas :

  • Nationale 3 : reçoit Arpajon dimanche 16 octobre 2011 à 14h15.
  • Nationale 4 : se déplace à BNP dimanche 16 octobre 2011 à 14h15.

Alerte matchs par équipe - octobre 2011

Consultez la liste des équipes engagées par le club.


Nationale 3 le groupe de Potemkine


Nationale 3 : le groupe de Potemkine (saison 2011/2012)

Pour la saison 2011/2012, nous allons jouer en Nationale 3 dans le groupe XI (uniquement des équipes franciliennes) :

  • 75 Chess XV
  • 75 Lutèce Echecs III
  • 75 Le Petit Pouchet
  • 75 Tour Blanche
  • 92 Bois-Colombes IV
  • 92 Neuilly sur Seine
  • 92 Potemkine
  • 93 Tremblay en France
  • 94 Créteil
  • 95 Cergy Pontoise II

Les déplacements ne devraient pas être trop lointains !

La Nationale 3 est une compétition par équipe organisée par la FFE. Chaque équipe est composée de 8 échiquiers (8 joueurs).


Stats individuelles des matchs par équipe

La saison arrivant (presque, il reste les matchs de poule basse du Top Jeunes) à son terme, il est l'heure de faire les comptes pour les différents compétiteurs du club dans les matchs par équipe.

Vous trouverez ci-dessous le détail par compétition avec le score de chacun et entre parenthèses la moyenne ELO des adversaires :

Nationale 3
BORISOV Yuri3/6 (2199)
EL FARIHI Mohsine2/4 (2120)
QUENEHEN Marc1,5/2 (2118)
VERGARA Daniel4,5/9 (2063)
ANGELI David1/4 (2159)
BOULOUDENE Boualem0,5/3 (2051)
PLUYAUD Benoit0,5/3 (2009)
TASSETTI Matthieu1,5/5 (2018)
FONTAINE Olivier1/8 (1972)
ECALLE Aurelien3/7 (1936)
HIRSCHMANN Georges4,5/8 (1899)
HERAL Christophe1,5/3 (1870)
LUTARD Florian0/1 (1756)
BALDI Valentine5,5/9 (1631)
Coupe de France
BORISOV Yuri1/1 (1870)
QUENEHEN Marc0/1 (2172)
VERGARA Daniel0,5/2 (2070)
HIRSCHMANN Georges1/1 (1665)
TOUATI Bruno1/2 (1777)
ECALLE Aurelien1/1 (1499)
Nationale 5
QUENEHEN Marc1/1 (1820)
TOUATI Bruno3/5 (1730)
HERAL Christophe1/1 (1630)
FIGIEL Alexis0,5/1 (1834)
LUTARD Florian3,5/4 (1579)
CHARPENTIER Jean-Luc2,5/4 (1565)
LUTARD Theo2,5/3 (1486)
GUILLOT Herve2,5/4 (1547)
EA Thibault3/3 (1393)
TUBIANA Georges2/5 (1496)
MAZOYER Paul1/1 (1420)
BIENAISE Guy5/5 (1420)
MARSAC Hugo2/2 (1385)
EA Stephane1/2 (1355)
Départementale 2
VERGARA Daniel1/3 (2116)
ECALLE Aurelien1,5/3 (1787)
HIRSCHMANN Georges1,5/4 (1823)
HERAL Christophe2/2 (1642)
CHARPENTIER Jean-Luc0,5/1 (1899)
BIENAISE Guy1/2 (1670)
ANGELI David0/1 (2064)
TOUATI Bruno0/1 (1856)
GUILLOT Herve0/2 (1667)
Départementale 3
QUENEHEN Marc0,5/1 (1820)
FONTAINE Olivier1,5/2 (1810)
TOUATI Bruno1/1 (1837)
ECALLE Aurelien0/2 (1859)
HIRSCHMANN Georges1/1 (1820)
LUTARD Florian0,5/1 (1714)
CHARPENTIER Jean-Luc2/4 (1716)
LUTARD Theo1/1 (1499)
POIRSON Alain2/3 (1494)
GUILLOT Herve2,5/4 (1507)
MAZOYER Paul0,5/2 (1355)
BIENAISE Guy1/2 (1300)
Top Jeunes
FIGIEL Alexis1/7 (2014)
SOK Michael1,5/6 (1973)
BREBAN Victor0/1 (1936)
LUTARD Florian1,5/6 (1877)
BALDI Valentine2,5/6 (1683)
PISSOT Gregoire0/2 (1898)
LUTARD Theo2,5/7 (1642)
COMMERCON Joachim3/7 (1548)
EA Thibault10/14 (1428)
ALARY Antoine4,5/14 (1428)
Nationale 5 Jeunes
ROBINET-DUFFO Richard0/2 (1124)
HELOU Nassim1,5/3 (1256)
REYNAERT Sacha3/5 (1233)
RENONDIN Tristan2/3 (1259)
LORPHELIN Arthur0/1 (1009)
DARCET Timothee0,5/1 (1099)
RENONDIN Alexis4/5 (1139)
BOURROUX Pierre1/2 (1080)
TOURE Anna0/2 (1084)
RENONDIN Astrid1/2 (1009)
RENONDIN Henri1/4 (1046)
BOURROUX Martin0/2 (1080)
AYOUB Georges2/3 (1039)
AYOUB Alexandre0,5/3 (1039)

Pour finir, pour les joueurs ayant effectué au moins 5 matchs toutes compétitions confondues, un petit calcul de la performance ELO FFE :

JoueurScoreNombreMoyennePerf FFE
BORISOV Yuri4721532273
QUENEHEN Marc3520102082
VERGARA Daniel61420762026
ANGELI David1521411901
TASSETTI Matthieu1,5520181869
FONTAINE Olivier2,51019401747
TOUATI Bruno5917671810
ECALLE Aurelien5,51318561799
HIRSCHMANN Georges81418551905
HERAL Christophe4,5617541947
FIGIEL Alexis1,5819921741
SOK Michael1,5619731780
LUTARD Florian5,51217541725
CHARPENTIER Jean-Luc5916701713
BALDI Valentine81516521673
LUTARD Theo61115871623
COMMERCON Joachim3715481498
GUILLOT Herve51015551555
EA Thibault131714221624
TUBIANA Georges2514961424
BIENAISE Guy7914491669
ALARY Antoine4,51414281295
REYNAERT Sacha3512331305
RENONDIN Alexis4511391379

A noter que pour les jeunes, la performance n'est pas très significative étant donné le fort nombre de joueurs non classés parmi les adversaires.

PS : N'hésitez pas à signaler tout erreur !


N3 - Bilan de la saison 2010-2011

Samedi, défaite 3-2 contre S.C.P.O, dimanche victoire 5-1 contre BNP. Cette dernière victoire ne suffit pas pour qu’on se maintienne en N3. Nous finissons 8ème/10, et donc premier relégable, avec 3 victoires et 6 défaites au compteur. Dommage, mais je ne doute pas qu’on remontera la saison prochaine.

 

Petit bilan des performances individuelles des joueurs de la N3 :

 

Les piliers de l’équipe :

 

Belle saison de notre vice-championne de France, Valentine, qui finit meilleur buteuse de l’équipe avec 5,5/9. Valeur sûre tout au long de la saison, Valentine a participé à tous les matchs et reçoit donc les félicitations du capitaine.

 

Félicitations aussi pour Daniel. Arrivée au club en début de saison, Daniel fut une excellente recrue. Volontaire pour jouer les 9 matchs, souvent dans les 3 premiers échiquiers, Daniel termine à 4,5/9. On retiendra de lui aussi son étonnante tendance à faire nulle, que son adversaire soit un 1800 ou un 2100.

 

Bravo aussi à Georges qui, grâce à un très bon dernier week-end, termine à 4,5/8, deuxième meilleur buteur à égalité avec Daniel. Pilier des équipes de Potemkine depuis des lustres, Georges n’a pas failli à sa mission cette année. A noter qu’il a joué toutes ses parties avec les noirs !

 

Les deux derniers piliers de l’équipe ont eu de bien moins bons résultats. Saison à oublier pour Olivier (1/8), qui aura tout de même eu le mérite de participer à 8 des 9 rencontres malgré un emploi du temps familial et professionnel très chargé cette année, sans oublier ses nouvelles responsabilités de président. De mon côté je réalise une saison assez médiocre, avec un 3/7 au final, marquant des points dans des matchs où l’équipe gagnait de toute façon, et perdant dans les matchs décisifs. Le capitaine ne se félicite pas et assume pleinement la responsabilité de cet échec et en tire les conséquences en se retirant définitivement de la vie de capitaine (sauf si on insiste pour que je reste:-)).

 

Le renfort providentiel :

Arrivé en milieu de saison alors que nous étions en perdition, Yuri a apporté un nouveau souffle à l’équipe. De retour aux échecs après plusieurs années d’absence total de compétition, et catapulté au premier échiquier de l’équipe, ses débuts ont été naturellement difficiles avec 3 défaites pour commencer. Mais retrouvant peu à peu ses sensations, Yuri termine en trombe avec 3 victoires et finit la saison avec un 3/6 face à une moyenne elo des adversaires à plus de 2200.

 

Les intermittents :

Je place dans ce groupe 3 joueurs qui ont joué environ la moitié des matchs. Matthieu, tout d’abord, qui a répondu présent pour 5 matchs. Des résultats un peu décevant (1,5/5), mais je remercie Matthieu tout de même pour avoir répondu souvent présent, et pour son rôle d’arbitre pas très amusant, mais indispensable. Mohsine a joué 4 parties pour une victoire, 2 nulles et une défaite. Joueur solide, assurant en général l’essentiel sur les premiers échiquiers, dommage qu’on ne l’ait pas vu plus souvent. David a lui aussi joué 4 rencontres, pour un résultat d’ensemble qui peu paraître décevant (1/4). Mais face à 4 joueurs mieux classés que lui, la tâche n’était pas facile (faut peut-être arrêter le gambit Morra, David ?). Sa nulle à la ronde 2 face au GM Spiridonov (72 ans…) restera tout de même un bon souvenir.

 

Les jokers (ou "bouche-trous", à vous de voir :-)) :

Dans ce groupe, 5 joueurs qui n’ont pas joué régulièrement, mais ont été appelés en renfort à l’occasion. Déception pour les résultats de Boualem (0,5/3) visiblement plus à l’aise en blitz du vendredi soir qu’en partie par équipes. Pareil pour Benoît (0,5/3), on attendait mieux de notre nouveau 2000. Christophe en revanche confirme sa progression cette année avec un 1,5/3 face à des joueurs mieux classés de lui. Joker de luxe, Marc, a joué deux parties cette saison. Une victoire face à un 2000, et une nulle face à 2200, le capitaine aurait simplement aimé pouvoir le sélectionner plus souvent ! Et je fini par Florian, qui n’a joué qu’une partie pour une défaite, mais qui nous a évité un forfait lors de la ronde 2.

 

A l’année prochaine pour une folle saison de N4 !

 


Nationale 3 Défaite 3-1 contre le club 608

Match difficile ce dimanche à l’extérieur face au club 608. Défaite 3-1 logique face à des adversaires plus forts sur le papier et sur l’échiquier. 

A noter que notre seul gain est venu de la 1ère table, avec la première victoire de Yuri cette saison !

Daniel, alias « Mister Draw », fait nulle au second échiquier, tout comme David au 4ème, Georges au 7ème, et Valentine au 8ème.

Le capitaine et le président n’ont pas montré le meilleur d’eux même aujourd’hui en s’inclinant au 5ème et au 6ème, défaites à laquelle s’ajoute celle de Boualem au 3ème

Lutte pour le maintien 

Nous sommes actuellement 8ème/10. Les 3 dernières équipes descendent en N4. Nous sommes donc clairement en mauvaise posture, mais tout n’est pas encore joué. Le verdict final sera rendu le week-end du 14-15 mai, où nous jouerons contre SCPO et BNP. Nous sommes dans l’obligation de gagner un de ces deux matchs et une victoire ne nous assurera pas le maintien. Cela dépendra des autres matchs. 

Sans titre (Résultats complets sur le site de la FFE)


N3 Match à couteaux tirés

Marc m’a fait remarquer que je n’avais encore fait de compte-rendu de notre dernier match de N3, alors que, tout de même, sa présence exceptionnelle méritait bien une note sur le site. Du coup je me lance, inquiet que faute de médiatisation un si bon élément quitte le navire à peine embarqué. 

Plantons le décor, nous jouions ce dimanche à domicile notre 6ème ronde de N3 face à la redoutable équipe de Lutèce-Echecs. Nos adversaires, en course pour le titre et la montée en N2, venaient pour prendre le max de points face à notre modeste équipe qui navigue à quelques encablures des eaux dangereuses de la zone de relégation. Nous verrons dans la suite du récit qu’ils ne nous ont pas fait de cadeaux !

Je suis arrivé vers 13H50 au club. Matthieu et Benoît étaient déjà là. Benoît qui arrive si tôt c’est bizarre, j’aurais pu me douter qu’il était pressé et que sa partie n’allait pas durer longtemps. Je fus suivi de près par le président, Olivier, qui nous a ouvert la salle. On a installé les échiquiers, le temps pour nos camarades d’arriver : nos premiers échiquiers Yuri et Mohsine, Marc, qui, comme je l’ai déjà dit, nous honorait de sa présence exceptionnelle, Daniel, fidèle au poste depuis le début de la saison, et bien sûr l’irremplaçable Valentine.

Nos adversaires ne sont arrivés qu’à 14H15, soit 15min en retard pour rendre leur composition d’équipe. Comme on n’est pas à non plus à un quart d’heure près un dimanche après-midi, je n’ai pas demandé l’application stricte du règlement, qui prévoit qu’on enlève à la pendule de nos adversaires l’équivalent de ce retard. Je ne savais pas, à ce moment là, l’amour que portaient nos invités de Lutèce-Echecs aux détails du règlement.

En remplissant la feuille de match j’ai eu la confirmation que nos adversaires n’étaient pas venus en touristes et que chaque point que nous marquerions serait un petit exploit. Ils n’ont pas succombé à la tentation d’envoyer une équipe plus faible et ont aligné les gros elos.

Je lance la rencontre et, comme pour une fois je ne joue pas, je peux observer attentivement les parties. Chacun adopte rapidement son style de prédilection. J’observe Yuri sortir rapidement des sentiers battus pour enflammer l’échiquier. Marc et Olivier prennent leur temps pour déterminer sur quelle couleur ils vont appuyer leur stratégie. Benoît balance les pions en avant sans trop se soucier des conséquences… Et là c’est le drame, je réalise qu’il a une pièce de moins. Je cherche vainement une attaque sur le roi qui pourrait justifier un sacrifice, mais non il n’y a rien. Ce n’était pas son jour. Quelques temps après Daniel annule comme souvent. C’est toujours ça de gagné, on ne prendra pas un 8-0 malgré la différence de niveau sur le papier. D’autant plus que Valentine, marque son point à l’issue d’une partie bien maîtrisée. 1-1, on se prend presque à espérer d’un bon résultat. Sur les deux premières tables, difficile pour moi d’évaluer les positions. C’est le feu sur l’échiquier, avec des rois au centre et des pièces dans tous les sens. Au 3ème, Marc a un peu de retard au temps mais une position qui m’a l’air solide. Matthieu, au 5ème, en revanche accumule retard au temps et position difficile. Etonnamment c’est Olivier qui, avec un elo inférieur de 200 points à son adversaire, semble s’en sortir le mieux.

Soudain, alors que je m’étais rassis, mes oreilles perçoivent le très léger bourdonnement d’un vibreur de mobile. Je lève les yeux pour voir qu’une discussion animée s’est engagé entre les joueurs du premier échiquier. Je me rapproche et découvre ce que je craignais, c’est le portable de Yuri que j’ai entendu et son adversaire demande le gain de la partie. Notre arbitre, Matthieu, n’a pas le choix et doit appliquer le règlement. Dommage pour la suite de la partie. Même si Yuri n’avait pas la meilleure position, cette fin brutale était un peu trop précoce à son goût.

Ensuite, Mohsine et Olivier rendent les armes à leur tour. Dommage pour Olivier qui est passé près du gain mais qui peu de temps après avoir pris l’avantage l'a redonné à son adversaire. Marc, pour sa première participation en N3, prend la nulle. C’était le moins qu’on puisse attendre du « maître ». Matthieu a été le plus long à batailler mais ses efforts resteront vains et il s’incline aussi. Défaite 5 à 1.

La soirée s’est finie au resto devant un bon couscous pour les derniers restants, rejoints par Georges et la femme de Marc. Echanges sympathiques au programme sur les parties des uns et des autres, sur les détails subtils des règlements échiquéens, et sur d’autres choses.

Après cette rencontre nous sommes 7ème/10, de peu au-dessus de la zone des reléguables. Il faudra donc assurer dans la dernière ligne droite pour ne pas retourner en N4.


Le 16/01/2011 à 22:47

Auteur : Aurélien

Ecrire/lire Commentaires(2)

Nationale 3

Notre équipe de N3 relève la tête !

Nous jouions pour cette 5ème ronde de N3 contre le club du Canal Saint-Martin dans le café de l’Est Parisien près de la Gare de l’Est. Ambiance très conviviale au programme, quoiqu’un peu trop bruyante par moment. C'est en tout cas pas tous les jours que nous disputons une rencontre d’interclubs dans un café!

Du suspens jusqu'au bout avec Benoît, qui une nouvelle fois est le dernier à terminer sa partie. Avec un adversaire très mal au temps, il a espéré pendant longtemps trouver le gain, mais a fini par prendre sagement sagement la nulle qui assurait la victoire grâce aux gains de ValentineGeorges et Daniel et aux nulles de Moshine et Matthieu. Seuls notre 1er échiquier, Yuri, qu'on avait envoyé au casse-pipe, et le capitaine, pas très en réussite en ce moment, se sont inclinés.

Victoire sérrée, 3-2, mais très importante pour garder un espoir de maintien cette saison. 

 


N3 - Potemkine-Saint Mandé 3-4

Nouvelle défaite pour notre équipe de N3. Dommage car nous avions les moyens de faire mieux.

Moshine, Olivier et Valentine marquent un point aux échiquiers 2,7 et 8.

Daniel fait nulle (comme d'hab') au 5ème.

Au 1er échiquier notre nouvelle recrue Yuri, qui reprend la compétition après plusieurs années d'absence, avait fort à faire face à un +2100 et a perdu.

Boualem, au 4ème, a pour une fois raté sa finale, ce qui ne lui ressemble pas.

Georges, au 6ème, cherche à temporiser alors qu'il avait une position supérieur et se prend une combinette (d'après lui).

Quant à Benoît, au 3ème, qui n'a pas joué à son meilleur niveau, il a bataillé pendant 5 heures pour essayer de sauver l'équipe mais n'a pas réussi à sauver une finale T contre T+F+P.

Rendez-vous en janvier pour la suite de la compétition.



Le 17/10/2010 à 23:34

Auteur : Aurélien

Ecrire/lire Commentaires(6)

Nationale 3

Nationale 3 Saint-Germain-Laval 1 – 4 Potemkine

Notre équipe de Nationale 3 a remporté son premier match de la saison après un après-midi riche en rebondissements !

 

Départ mouvementé

 

    Nous étions divisés en trois groupes pour faire le trajet. Pour ma part j’avais la « chance » de faire la route avec le conducteur le plus expérimenté du club, Georges, avec son style de conduite si particulier et son fameux GPS d’une autre époque. 100 km à faire pour rejoindre notre lieu de rencontre, nous devions partir tôt ! Après un déjeuner dévoré rapidement je me dirige en trottinant vers le club craignant d’être en retard au rendez-vous de 12H45, ce qui n’aurait pas été très sérieux pour mon premier match en tant que capitaine. Arrivé au club, personne…  Je commence doucement à m’inquiéter, jusqu’à que Boualem me rejoigne peu de temps après. Il ne manque plus que Georges, mais pas de panique, on a l’habitude, il ne va pas tarder.

    Au bout de quelques minutes je le bip tout de même pour m’assurer qu’il n’est pas encore sous la douche… Le voilà qui m’apprend qu’il est coincé au centre de Levallois pour cause de rues bloquées. Il nous dit d’attendre puis nous rappelle quelques minutes plus tard pour qu’on le rejoigne à la mairie. Nous voilà parti avec Boualem en marche rapide à travers les rues de Levallois. Nous le retrouvons, et après avoir récupéré Christophe à l’entrée du périph nous prenons enfin la route de Saint-Germain-Laval avec un bon quart d'heure de retard. A coups d’accélérateurs bien maîtrisés, Georges nous mène à bon port tout juste dans les temps. C’est dans un cadre très rural que nous arrivons et rejoignons le reste de notre équipe : Valentine, Moshine, Daniel, Olivier.

 

La pile manquante

 

    Une fois les salutations d’usages effectués et les feuilles de match remplies, les joueurs prennent place sagement dans la salle de classe (car nous jouons dans une école). Problème : une pendule ne fonctionne pas. Le club nous accueillant n’ayant qu’un nombre limité de pendules électroniques, il faut une pile de rechange… Mais  il n’en y a pas ! Un courageux volontaire part à la recherche d’une pile je ne sais où, mais ne le voyant pas revenir les deux équipes décident d’un commun accord, au bout d’une demi-heure d’attente, qu’on fera sans et qu’au dernier échiquier on jouera à l’ancienne, c’est-à-dire avec une pendule mécanique et sans incrément. Cher lecteur, vous ne le savez pas encore, mais si on avait su on aurait tous joués avec des "vieilles" pendules…

 

 Le doute s’installe

 

    Sur le papier nous étions les favoris. Avec des joueurs mieux classés quasiment sur tous les échiquiers, nous partions confiants, peut-être trop… Nous avons connu une entame de match à la limite de la catastrophe. Tout commence avec notre président, Olivier, qui, a la stupeur générale, rend les armes  en moins de 20 coups et moins de 2 heures de jeu ! Que s’est-il passé ? La fatigue peut-être (Olivier était un de nos conducteurs), ou la présence de nombreuses mouches mortes dans la salle qui ont légèrement inquiétées notre président… On ne sait pas, mais en tout cas cela a eu un effet boule de neige, car quelques minutes plus tard, alors que je me trouve à mon tour dans une position très délicate (une qualité donnée sans véritable compensation) je me rends compte que je ne suis pas le seul dans l’équipe à jouer une poubelle… Nos chances de victoires m’apparaissaient alors très minces, mais j’oubliais la capacité de nos joueurs à renverser les situations les plus désespérées !

 

La deuxième affaire des pendules

 

    Alors que la bataille fait rage sur encore 7 tables et qu’on se rapproche doucement de la limite de temps, fixée à 1H30 pour 40 coups, un joueur signale que sa pendule ne rajoute pas les 30 secondes réglementaires… Et là confusion générale quand à toutes les tables on se rend compte qu’il n’y a pas une seule pendule de bien réglée ! L’arbitre de la rencontre (qui joue aussi pour l’équipe adverse) s’empresse de réparer son erreur en réglant de nouveaux les pendules. Après quelques minutes d’interruption les parties reprennent.

    Au 3ème échiquier, Daniel, notre nouvelle recrue, signe la nulle tandis que Georges au 5ème donne enfin un premier point pour l’équipe. Reste 5 parties, dont 3 qui semblent mal engagées : la mienne, celles de Valentine et de Boualem. Christophe n’a pas non plus une position de rêve, tandis que Mohsine se dirige vers la nulle. Il ne reste plus que 3-4 minutes à la pendule de chaque joueur quand un nouvel incident de pendule survient. Christophe signale que sa pendule incrémente plusieurs minutes au lieu de 30 sec, tandis que de mon côté je réalise que la mienne n’incrémente toujours pas… Nouveau et dernier réglage, nous voilà partis dans une dernière ligne droite décisive où nos joueurs des trois derniers échiquiers, Valentine, Christophe et moi-même avons prouvé notre talent à arn… à jouer en zeitnot ! Nous signons 3 victoires supplémentaires inespérées, la palme revenant à Valentine qui gagne malgré une tour nette de moins ! Table 2, Boualem, en difficulté depuis le milieu de jeu, fait parler sa maîtrise des finales et accroche la nulle. Table 1, Mohsine annule tranquillement avec les noirs, et nous gagnons le match 4 à 1. Nous quittons nos sympathiques hôtes pour rejoindre Paris. 100 bornes de nouveau, les bouchons en plus.

 Merci à tous les joueurs ayant participés et à bientôt.

Prochaines rencontres les 13 et 14 novembre !

 


Liste des équipes (saison 2010-2011)

Si vous souhaitez jouer en compétition par équipe (licence A obligatoire), n'hésitez pas à contacter les capitaines des équipes alignées par le club :


Liste des équipes (saison 2010-2011)

Nationale 3 Potemkine dans un groupe IDF !

Nationale 3 : Potemkine dans un groupe IDF !


Le tirage au sort pour les groupes de Nationale 3 (saison 2010/2011) nous a attribué le groupe XI.










Voici la liste des équipes que nous rencontrerons l'an prochain :

  • BNP Paribas II
  • Bois-Colombes III
  • Canal Saint Martin II
  • Club 608
  • Lutèce Echecs III
  • Saint Germain Laval
  • Saint Mandé
  • SCPO
  • Villepinte I

Les déplacements ne devraient pas être trop lointains !

La Nationale 3 est une compétition par équipe organisée par la FFE. Chaque équipe est composée de 8 échiquiers (8 joueurs) avec un quota d'au moins 1 féminine (française !?)

Capitaines Potemkine Nationale 3 : Aurélien Ecalle et Georges Hirschmann.


Un nouveau titre pour le club !


Un nouveau titre pour le club !

Nos poursuivants ayant concédé le nul lors de la ronde 6...

Potemkine est donc assuré de terminer


1er en Nationale 4 (IDF III)
saison 2009/2010

une ronde avant la fin avec 6 victoires sur 6 (+25 !)




Un grand bravo à tous ceux qui ont sû malgré la pression, les déplacements, les contraintes familiales, les problèmes de calcul, le stress, le zeitnot, les prépas, les arnaques, le élo (et j'en passe...) tenir leur échiquier et dessiner match après match cette très belle victoire.

Reste à savoir qui est motivé pour jouer en Nationale 3 l'an prochain ?