"Les pions sont l'âme des échecs." Philidor

Le 17/10/2010 à 23:34

Auteur : Aurélien

Nationale 3 Saint-Germain-Laval 1 – 4 Potemkine

Notre équipe de Nationale 3 a remporté son premier match de la saison après un après-midi riche en rebondissements !

 

Départ mouvementé

 

    Nous étions divisés en trois groupes pour faire le trajet. Pour ma part j’avais la « chance » de faire la route avec le conducteur le plus expérimenté du club, Georges, avec son style de conduite si particulier et son fameux GPS d’une autre époque. 100 km à faire pour rejoindre notre lieu de rencontre, nous devions partir tôt ! Après un déjeuner dévoré rapidement je me dirige en trottinant vers le club craignant d’être en retard au rendez-vous de 12H45, ce qui n’aurait pas été très sérieux pour mon premier match en tant que capitaine. Arrivé au club, personne…  Je commence doucement à m’inquiéter, jusqu’à que Boualem me rejoigne peu de temps après. Il ne manque plus que Georges, mais pas de panique, on a l’habitude, il ne va pas tarder.

    Au bout de quelques minutes je le bip tout de même pour m’assurer qu’il n’est pas encore sous la douche… Le voilà qui m’apprend qu’il est coincé au centre de Levallois pour cause de rues bloquées. Il nous dit d’attendre puis nous rappelle quelques minutes plus tard pour qu’on le rejoigne à la mairie. Nous voilà parti avec Boualem en marche rapide à travers les rues de Levallois. Nous le retrouvons, et après avoir récupéré Christophe à l’entrée du périph nous prenons enfin la route de Saint-Germain-Laval avec un bon quart d'heure de retard. A coups d’accélérateurs bien maîtrisés, Georges nous mène à bon port tout juste dans les temps. C’est dans un cadre très rural que nous arrivons et rejoignons le reste de notre équipe : Valentine, Moshine, Daniel, Olivier.

 

La pile manquante

 

    Une fois les salutations d’usages effectués et les feuilles de match remplies, les joueurs prennent place sagement dans la salle de classe (car nous jouons dans une école). Problème : une pendule ne fonctionne pas. Le club nous accueillant n’ayant qu’un nombre limité de pendules électroniques, il faut une pile de rechange… Mais  il n’en y a pas ! Un courageux volontaire part à la recherche d’une pile je ne sais où, mais ne le voyant pas revenir les deux équipes décident d’un commun accord, au bout d’une demi-heure d’attente, qu’on fera sans et qu’au dernier échiquier on jouera à l’ancienne, c’est-à-dire avec une pendule mécanique et sans incrément. Cher lecteur, vous ne le savez pas encore, mais si on avait su on aurait tous joués avec des "vieilles" pendules…

 

 Le doute s’installe

 

    Sur le papier nous étions les favoris. Avec des joueurs mieux classés quasiment sur tous les échiquiers, nous partions confiants, peut-être trop… Nous avons connu une entame de match à la limite de la catastrophe. Tout commence avec notre président, Olivier, qui, a la stupeur générale, rend les armes  en moins de 20 coups et moins de 2 heures de jeu ! Que s’est-il passé ? La fatigue peut-être (Olivier était un de nos conducteurs), ou la présence de nombreuses mouches mortes dans la salle qui ont légèrement inquiétées notre président… On ne sait pas, mais en tout cas cela a eu un effet boule de neige, car quelques minutes plus tard, alors que je me trouve à mon tour dans une position très délicate (une qualité donnée sans véritable compensation) je me rends compte que je ne suis pas le seul dans l’équipe à jouer une poubelle… Nos chances de victoires m’apparaissaient alors très minces, mais j’oubliais la capacité de nos joueurs à renverser les situations les plus désespérées !

 

La deuxième affaire des pendules

 

    Alors que la bataille fait rage sur encore 7 tables et qu’on se rapproche doucement de la limite de temps, fixée à 1H30 pour 40 coups, un joueur signale que sa pendule ne rajoute pas les 30 secondes réglementaires… Et là confusion générale quand à toutes les tables on se rend compte qu’il n’y a pas une seule pendule de bien réglée ! L’arbitre de la rencontre (qui joue aussi pour l’équipe adverse) s’empresse de réparer son erreur en réglant de nouveaux les pendules. Après quelques minutes d’interruption les parties reprennent.

    Au 3ème échiquier, Daniel, notre nouvelle recrue, signe la nulle tandis que Georges au 5ème donne enfin un premier point pour l’équipe. Reste 5 parties, dont 3 qui semblent mal engagées : la mienne, celles de Valentine et de Boualem. Christophe n’a pas non plus une position de rêve, tandis que Mohsine se dirige vers la nulle. Il ne reste plus que 3-4 minutes à la pendule de chaque joueur quand un nouvel incident de pendule survient. Christophe signale que sa pendule incrémente plusieurs minutes au lieu de 30 sec, tandis que de mon côté je réalise que la mienne n’incrémente toujours pas… Nouveau et dernier réglage, nous voilà partis dans une dernière ligne droite décisive où nos joueurs des trois derniers échiquiers, Valentine, Christophe et moi-même avons prouvé notre talent à arn… à jouer en zeitnot ! Nous signons 3 victoires supplémentaires inespérées, la palme revenant à Valentine qui gagne malgré une tour nette de moins ! Table 2, Boualem, en difficulté depuis le milieu de jeu, fait parler sa maîtrise des finales et accroche la nulle. Table 1, Mohsine annule tranquillement avec les noirs, et nous gagnons le match 4 à 1. Nous quittons nos sympathiques hôtes pour rejoindre Paris. 100 bornes de nouveau, les bouchons en plus.

 Merci à tous les joueurs ayant participés et à bientôt.

Prochaines rencontres les 13 et 14 novembre !

 


Commentaires

Ajouter un commentaire


guizmo le 19/10/2010 à 09:27

Félicitations pour cette victoire.
Pourra-t-on avoir une ou deux parties en ligne?

Salutations à tous.
Guizmo.

OLIVIER Jean le 18/10/2010 à 15:08

des commentaires comme ça, j'en redemande à chaque match !

Ofo le 18/10/2010 à 09:27

LOLIl n'est pas valable ce match !Je demande l'annulation.

Marc le 18/10/2010 à 06:50

Quel capitaine ! J'espère que nous aurons les mêmes comptes-rendus en en Top-Jeunes !

Christophe le 18/10/2010 à 00:27

Bon compte-rendu :)Tout y est !

Akiko le 18/10/2010 à 00:13

Un grand bravo aux capitaines et à toute l'équipe!! Et merci pour ce compte-rendu magnifique!