"Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours." Xavier Tartacover

Le 01/04/2013 à 13:14

Auteur : Aurélien

Jean nous conte sa dernière bataille sur l'échiquier

" Surpris dès le début par la fougue de mon jeune adversaire dévastant mon camp roi avant même que je roque ( et peut-être heureusement ), j'ai bien cru laisser mon scalp en quelques coups. Mais faut se méfier des vieux indiens endormis d' un oeil. Et le sacrifice de la qualité de mon adversaire contre un de mes pions me laissa, apès l'échange obligé de ces dames, avec une tour contre un cavalier mais 3 pions dont un isolé contre 4 pions liés à mon adversaire.

Tout à mon plan plan-plan pour essayer de mater son roi avec le mien et ma tour, j'ai vu arriver un cavalier fougueux fondre sur ma piétaille me laissant juste le temps d'abandonner " veaux, vaches, cochons, couvées " pour me précipiter au secours avec tour et roi ( dieu ! que les rois sont lents, imbus d' eux-même ! )

Et le combat cessa car ma tour fît valoir sa force massive et mon roi fainéant grignota un pion en passant. Cependant ... je me demande si mon adversaire, dans son impétuosité, n'a pas abandonné trop tôt.

Ouf ! des parties, comme celle-là, réveillent ! "

Par Jean Olivier, partie jouée le samedi 30 mars en départementale. 

Commentaires

Ajouter un commentaire


JeanO le 01/04/2013 à 17:00

Merci Aurélien