"Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement." Xavier Tartacover

Le 10/11/2014 à 10:14

Auteur : Hugo

Défaite 3-1 en Critérium

Nous nous sommes inclinés hier 3-1 en critérium Dame contre Montreuil, malgré le soutien de notre Président venu encourager ses troupes,

L'équipe était composée de Christian, Georges, Pierre et de moi-même, face à une équipe qui nous était sur le papier un peu supérieure, surtout mon adversaire, à qui je rendais 200 points, qui plus est en jouant les noirs.

L'après-midi a débuté par un dégat des eaux, heureusement limité, la machine à café s'étant mise en grève brutalement et sans préavis. Georges a ensuite déniché une bouilloire sans cable électrique, et s'attendait visiblement à ce que je trouve un moyen de la faire fonctionner malgré tout, j'ai bien vu que j'ai lourdement baissé dans son estime quand j'ai dû lui avouer que je ne savais pas faire...;-)

Les parties ont poursuivi leurs périples, Georges a choisi une option stratégique douteuse en échangeant un pion central contre un pion de l'aile, une ouverture de colonne qui forma une cible facile pour son adversaire, et ce qui devait arriver arriva, sous pression, 2 gaffes d'affilée pour perdre 2 pions et la partie. Courage, Georges, ça va revenir !

Christian à la table 1, face à un adversaire assez déroutant, a mené une belle attaque qui lui a rapporté 2 pions, il a simplifié pour obtenir une position gagnée que son adversaire a continué à jouer malgré tout, ce qui a permis à Christian de finir par un thème d'étude où les blancs laissent les noirs promouvoir leur pion pour forcer malgré tout un mat imparable.

Pierre a joué une belle partie dans laquelle il me semblait qu'il avait l'avantage, mais il a gaffé et perdu une qualité, un désavantage qui s'est révélé trop important pour sauver la partie.

Pour ma part  j'étais content de ma partie qui me semblait équilibrée, mais j'ai commis 2 imprécisions, une en n'échangeant pas les dames, ce qui aurait activé mon fou blanc, l'autre en laissant mon adversaire manoeuvrer son cavalier pour atteindre une case où il a pu dominer mon fou, et gagner un pion puis la partie. Comme souvent, ça s'est joué à pas grand chose, mais au final la froide réalité du score est bien là...

 

 

 


Commentaires

Ajouter un commentaire